Print Friendly, PDF & Email

La clé pour Israël et le Juif

EnglishFrench

« Écoute, Israël! Le Seigneur, notre Dieu, est un seul Seigneur. » (Deutéronome 6, 4.)

A la nation d’Israël et à tous les juifs qui sont dispersés de par le monde :

Il y a un problème entre vous et votre Dieu qui est la clé de votre paix.  Adresser ce problème est la réponse à tous vos ennuis, quels qu’ils soient.

Voici les faits :

  1. Jésus-Christ, Yeshua HaMashiach, a vécu en tant que juif dans la nation d’Israël.
  2. Les autorités religieuses juives ont cherché à le tuer, et L’ont fait tuer, à cause du fait qu’Il affirmait être un avec Dieu.  Le people soutint le verdict de leurs chefs religieux et demandèrent même la mort de Jésus à la place de celle d’un meurtrier.  Jésus-Christ a été assassiné sur l’instigation et sur l’insistance de Son propre peuple, qui L’a livré aux romains.
  3. Les juifs ont tué une innocente personne.  Jésus n’avait rien fait qui mérite la mort ou un quelconque châtiment.
  4. Au contraire, Il a prouvé qu’Il était Qui Il disait être, le Messie.  Il a prouvé cela par Ses œuvres et par Sa résurrection d’entre les morts, comme la Loi et les prophètes le déclarent.  De nombreuses prophéties des Écritures pointaient vers Lui – extraites de la Tora, les prophètes, et les psaumes, et Il les a toutes accomplies par Sa vie, Sa mort, et Sa résurrection.

Si vous, la nation d’Israël et les juifs du monde entier, confessez que Jésus de Nazareth est innocent, vous reconnaissez votre culpabilité d’avoir versé le sang d’un innocent.  Si, connaissant Ses affirmations, vous confessez que Jésus est innocent, vous reconnaissez aussi qu’Il est Qui Il a dit être.  Lorsque vous confessez que vous avez tué un homme innocent, vous confessez que Jésus est votre Messie.

Il vous a certainement parlé en tant que votre Messie :

« Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu ! » (Matthieu 23, 37.)

Vous L’avez tué non seulement pour ce qu’Il affirmait être, mais aussi pour Qui Il a prouvé être.  Nicodème, un chef des juifs, Lui a dit :

« Rabbi, nous savons que Tu es un enseignant venu de Dieu ; car personne ne peut faire ces miracles que Tu fais, si Dieu n’est avec lui. » (Jean 3, 2.)

Jésus a prophétisé ce que votre rejet de Lui et votre meurtre de Lui signifieraient pour vous :

Matthieu 21, 33-41.
(33)  Écoutez une autre parabole. Il y avait un homme, maître de maison, qui planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, y creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays.
(34)  Lorsque le temps de la récolte fut arrivé, il envoya ses serviteurs vers les vignerons, pour recevoir le produit de sa vigne.
(35)  Les vignerons, s’étant saisis de ses serviteurs, battirent l’un, tuèrent l’autre, et lapidèrent le troisième.
(36)  Il envoya encore d’autres serviteurs, en plus grand nombre que les premiers ; et les vignerons les traitèrent de la même manière.
(37)  Enfin, il envoya vers eux son fils, en disant : Ils auront du respect pour mon fils.
(38)  Mais, quand les vignerons virent le fils, ils dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et emparons-nous de son héritage.
(39)  Et ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne, et le tuèrent.
(40)  Maintenant, lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ?
(41)  Ils Lui répondirent : Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d’autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte.

N’avez-vous pas été persécutés et massacrés en tant qu’ « assassins du Christ » ?  C’était l’accusation principale durant les croisades et ce qui fut à la base de nombreuses persécutions depuis lors.  Les musulmans ont aussi utilisé cette accusation-là contre vous.  Ils crient : « Ils sont les assassins du Christ ; tuez-les ! »

Vous avez été sur la défensive et craintifs parce que vous avez tué votre Messie, ce qui vous a inscrits dans un état de déni : « Ce n’est pas nous qui l’avons fait ; ce sont les romains qui l’ont fait. »  Mais Lui, votre Messie, avait prédit ce qui allait arriver à votre nation et à Jérusalem à cause de votre culpabilité, qui était plus grande que celle des romains qui ont donné la sentence que vous recherchiez.  Parlant à Pilate, qui représentait Rome, Jésus a dit : « Jésus répondit : Tu n’aurais sur Moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en haut. C’est pourquoi celui qui Me livre à toi commet un plus grand péché. » (Jean 19, 11.)

Il se peut que certains d’entre vous admettent même que vous l’avez fait, affirmant avoir fait ce qui était juste, accusant encore le Oint de blasphème, parce que vous ne L’avez pas cru et ne Le croyez pas.  Mais Il était innocent de toutes les accusations, comme vous devez certainement le savoir.

Israël, il est temps de faire face à ton Dieu et à ton Juge.  Cette affaire est entre vous et Lui.  Il est Celui Que vous devriez craindre, au lieu de craindre le jugement de ceux qui vous accusent devant le monde.

Ne dites pas : « Nous n’avons rien à voir avec ce qui s’est passé il y a 2000 ans. »  N’avez-vous pas hérité votre sang, votre ADN, vos coutumes, vos traditions et votre lignage de vos ancêtres ?  De la même façon, vous avez hérité d’un péché non confessé et dont on ne s’est pas repenti, en particulier le plus énorme, d’avoir tué le Sauveur de votre nation.

Maintenant, nous présentons la voie vers la victoire de toutes les victoires, changeant la plus grande des malédictions en la plus grande des bénédictions.

En face de ce qui pourrait être votre condamnation la plus mortelle, vous devez vous lever, sacrifier votre vie, et dire : « Nous sommes coupables ; nous avons tué un homme innocent.  Nous avons livré Yeshua HaMashiach aux romains.  Nous sommes les assassins du Christ.  Nous avons tué l’Oint. »

Ceci est votre audience pour remise en liberté conditionnelle.  Le comité de probation veut voir vos sincères reconnaissance et aveu d’avoir mal fait, ce qui pousse le comité à accorder la liberté conditionnelle.

Isaïe 1, 18-20.
(18)  Venez, et plaidons ensemble, dit le SEIGNEUR : Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige. S’ils sont rouges comme l’écarlate, ils seront comme la laine.
(19)  Si vous êtes de bonne volonté et que vous écoutiez, vous mangerez des biens du pays ;
(20)  mais si vous refusez, et que vous soyez rebelles, vous serez consumés par l’épée ; car la bouche du SEIGNEUR a parlé.

Les cieux attendent ces paroles de vous :

« Nous sommes coupables de ce dont on nous accuse.  Oui, nous sommes les assassins du Christ.  Nous avons tort; nous avons commis le plus grand des maux ; nous nous repentons dans les cendres et la poussière.  Nous méritons tous les maux qui nous sont arrivés au travers des âges.  Nous reconnaissons notre péché à l’encontre de notre Créateur, Dont nous avons tué le Fils, et nous faisons appel à Sa miséricorde et délivrance, bien que nous ne le méritions pas. »

Il semblera que la confession soit votre condamnation à mort.  Cela ne fera pas seulement que de sembler l’être, ce le sera, parce que cela sera la fin de votre existence telle que vous l’avez connue.

La chose que vous craignez, qui causera votre perte, est la chose dont vous avez besoin pour naître à la vie, à la victoire, pour être ressuscités d’entre les morts.  Ne craignez pas ce que les hommes peuvent vous faire.  Une confession publique de votre grand péché est votre ticket d’entrée pour la vie, la victoire, pour sortir de la condamnation et entrer dans la liberté.  Ce dont on parle ici est la clé pour le changement décisif que vous avez attendu depuis si longtemps.

C’est votre clé pour sortir de la mort et de l’Enfer, et sortir des pertes, échecs et défaites.

C’est votre clé pour la vie.

Au moment où vous reconnaissez que vous avez tué le Messie, Il vous sauve de vous-mêmes, du diable, et du péché.  Bien que Satan, via le monde (y compris les musulmans et les chrétiens nominaux) ait utilisé l’accusation d’assassins du Christ contre vous, il est immédiatement décorné, édenté, dégriffé, détrôné, et battu lorsque vous confessez spécifiquement avoir tué votre Messie et celui du monde, Jésus-Christ.

Lorsque cela arrivera, vous ne serez plus à l’arrière mais à l’avant de toute la terre, pour toujours.  Rien ne vous sera impossible.  Il n’y a rien qu’Il ne fera pas pour vous :

Romains 8, 31-34.
(31)  Que dirons-nous donc à ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
(32)  Celui même Qui n’a pas épargné Son propre Fils, mais Qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-Il pas don aussi, librement, de toutes choses avec Lui ?
(33)  Qui intentera accusation contre des élus de Dieu ? C’est Dieu Qui justifie.
(34)  Qui est celui qui condamne ? C’est le Messie Qui est mort, mais plutôt Qui est aussi ressuscité, Qui est aussi à la droite de Dieu, Qui aussi intercède pour nous.

Au travers de l’histoire, on vous a accusés de subvertir les nations et d’être la principale source de tous les maux, et vous avez commis toutes sortes de méfaits sur la terre, y compris le méfait le pire qui soit, alors que vous les juifs, parmi tous les peuples et les nations, auriez dû avoir plus de bon sens, étant choisis de Dieu, et ayant appris les Lois de Moïse de vos prêtres et prophètes.

Par l’aveu de votre culpabilité, vous établirez un nouveau cours historique qui changera le monde et vous commencerez à êtres des instruments de justice, d’équité et de droiture envers tous.

Et alors que vous avez été haïs et méprisés, vous serez maintenant honorés et aimés, parce que votre Créateur, Que vous avez tué, en fera ainsi pour vous.  Et aucun homme ou nation ou armée, petite ou grande, ne peut résister la volonté et le pouvoir du Créateur de bénir Son peuple Israël.

Juifs du monde, ceci est votre condamnation à mort.  Beaucoup sont ceux qui craignent de confesser leurs méfaits par peur d’être châtiés.  Votre méfait est le pire qui ait jamais été, et vous avez donc le pire à craindre, et en vérité, n’avez-vous pas reçu le pire ?  Bien sûr.  Donc, confessez votre tort, publiquement, devant tous, et voyez alors le salut du Seigneur, selon Sa promesse et Sa volonté de Se souvenir de Son alliance avec vous et de révoquer votre jugement.

Est-ce que votre confession sera votre perte ?  Au contraire, cela amènera la vie hors de ce qui était mort.  C’est la porte étroite pour vous – la seule porte qui mène à la vie et à la victoire.  Tout autre choix est la destruction, votre destruction – et celle du monde, parce que le salut du monde est directement lié à votre salut.

Voici les paroles de ton Dieu, Israël, qu’Il accomplira pour toi lorsque tu te tourneras vers Lui :

Lévitique 26, 40-46.
(40)  Et s’ils confessent leur iniquité et l’iniquité de leurs pères, selon leurs infidélités par lesquelles ils ont été infidèles envers Moi, et aussi comment ils ont marché en opposition avec Moi,
(41)  en sorte que Moi aussi, J’ai marché en opposition avec eux, et que Je les ai amenés dans le pays de leurs ennemis.  Si alors leur cœur incirconcis s’humilie et qu’alors ils acceptent la punition de leur iniquité,
(42)  alors Je me souviendrai de Mon alliance avec Jacob, et aussi de Mon alliance avec Isaac, et Je Me souviendrai aussi de Mon alliance avec Abraham, et Je Me souviendrai du pays.

Comme votre Messie et votre Libérateur a dit (et nous savons que Ses paroles sont vraies) :

« Quiconque croit en Moi ne mourra jamais » (Jean 11).

Si le peuple juif avouait cela depuis Israël, nous, Victor et Paul, voudrions prendre l’avion pour Israël, et être à vos côtés.  Par la grâce de Dieu (nous ne nous enorgueillissons pas de nous-mêmes), nous souffrirons le plus gros des conséquences de cela avec vous, mais nous savons qu’il n’y aura pas de mauvaises conséquences.  Ce sera le contraire :

« La crainte des hommes tend un piège, Mais celui qui se confie en l’Éternel est protégé. » (Proverbes 29, 25.)

Victor Hafichuk
Paul Cohen

Retour à la liste des articles disponibles en français.

We Are Cursed for The Key

It was expected, as one would expect pus and putrefaction to emerge from a boil that was lanced. Cleansing and healing will follow, because God has ordained it for His people. Will you, Israel, identify with the pus or the Doctor?

Other responses to “The Key” and our replies:

    • Moshe: Paul, I am surprised that you would send an email to me. You certainly know that I think that the claims of Christianity are no more true then…
      Read full response and Paul’s reply.

 

    • Marc: You write something distressing in your message below, namely equating Hitler and Muhammed’s respective positions on Jews. This is…
      Read full response and Paul’s reply.

 

    • Uri: You must be kidding. On thepathoftruth.com, a rather unusual Christian web-site, you list two of my friends and co-religionists, Rabbis Ken Spiro…
      Read full response and Paul’s reply.

 

    • David: While your letter was addressed to the Jews and the nation of Israel, it is hoped that you, Paul, the original author, will read and, if you open your…
      Read full response and Paul’s reply.

 

 

 

 

    • Margaret: The reason for His killing was that a few unpopular religious nuts were jealous of the Christ’s popularity with the jews. You can find this…
      Read full response and Paul’s reply.

 

    • HH: STOP bothering everybody You did’nt ask permission to send us email…
      David:
      If you hurry up, you can return your gift in time to get a refund…
      Read full responses and Paul’s reply.

 

  • Charlotte: It is true that Jesus died for all people, especially came for the Jews. But the Bible does not tell us to convert them, but to pray for them…
    Read full response and Paul’s reply.

 

Jews, Why I Am for You

What the God of Israel has done for me, and what He will do for you.

Your God Stands for You, Israel

A Letter of Promise, Hope, and Exhortation to the Dispersed and Oppressed Uncircumcised-in-Heart Seed of Abraham, Isaac, and Jacob

We witness the ungodly and unjust hatred for Jews everywhere and consider there is something important going on. We are also in awe of the marvelous historical developments and events, knowing very well, by God’s grace, that man cannot do what has developed concerning the Jews at any time, perhaps especially in this last century. Here is a letter of promise to God’s chosen in the flesh, based on His faithfulness and awesome power:

“I, even I, am He Who comforts you: who are you, that you are afraid of man who shall die, and of the son of man who shall be made as grass; and have forgotten the LORD your Maker, Who stretched forth the Heavens, and laid the foundations of the earth…?” (Isaiah 51:12-13 HNV)

Israel, Is Your God Unjust?

“Every way of a man is right in his own eyes, but the LORD weighs the hearts” (Proverbs 21:2 HNV).

Israel, come hear the Word of God, and let your hearts be revealed; know the Truth and be reconciled to Your Father. It is time. Of what value is it to continue in darkness, not knowing Him and His heart towards you, Who has loved you from days of old and draws you with lovingkindness?

Israel, the Explanation for the Horrendous Contradictions You Suffer

Israel, your God knows and sees what you suffer. He is not remote, unfamiliar, or unaffected by what is happening with you. There is a reason for your predicament, however, a reason that holds the key to the solution for all. There is an answer from God, which you need to hear and know.

Facebook Comments