Print Friendly, PDF & Email

Proverbes 1751-2000

English – French

« Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il a encore enseigné la connaissance au peuple; et il a pesé et sondé, et mis en ordre beaucoup de proverbes. Le prédicateur s’est étudié à trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit est droit, des paroles de vérité. Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et les recueils, comme des clous enfoncés: ils sont donnés par un seul Berger. » (Ecclésiaste 12, 9-11.)

Au milieu de la nuit du 15 au 16 avril 2007, des proverbes m’ont été donnés. Comme un robinet ouvert, ils vinrent, l’un après l’autre, 78 au total. Alors, aussi vite qu’ils étaient venus, ils cessèrent, comme un robinet que l’on ferme. Il n’y eut aucune préméditation, aucune attente et lorsque la fin arriva, il n’y eut rien que je puisse faire pour continuer. Ils étaient là, tout simplement.

Depuis lors le Seigneur m’en a donné davantage, lorsque je suis silencieux, à Sa façon, et quand Il le veut.

Les principes de la vie ont de nombreuses manifestations, chacune d’entre elles pouvant être exprimée comme un proverbe. Un proverbe peut apparaître simple en surface, exprimant une évidence, au point même de donner l’impression que c’est un simplet qui parle. Cependant, à mesure qu’une personne contemple les mots et recherche une signification plus profonde, il ou elle sera récompensé (e) d’un conseil et d’un discernement qui sert bien dans de nombreuses applications de la vie, si Dieu choisit de les lui impartir.

Victor Hafichuk

PROVERBES

1-250 – 251-500 – 501-750 – 751-1000 – 1001-1250 – 1251-15001501-1750 – 1751-2000 – 2001-2250

1751. Le sel dans un shaker est inutile, alors qu’on le saupoudre ; l’eau dans un pichet est inutile, alors qu’on la verse.

1752. Tant de problèmes dans le monde aujourd’hui, mais nous avons seulement besoin de faire confiance à Un Seul Dieu pour les réponses.

1753. L’antidote à la tromperie à votre profit est l’honnêteté à vos dépens.

1754. Ceux qui marchent sur la voie du milieu sont les moins fiables. Ils se disent « ouverts d’esprit », mais sont tout aussi ouverts au faux et au mal qu’ils le sont au vrai et au bien. Ils se disent « artisans de la paix », prétendant être là pour le bénéfice des autres, mais leur plan est de faire des compromis pour leur propre bénéfice. Ils prétendent la pureté, mais vivent un mélange. Ils sont là pour les biens, pas pour le bien.

1755. Ceux qui n’ont pas le Sabbat manquent de vie, mais ceux qui observent le Sabbat ont la vie en abondance.

1756. Le Sabbat est l’accord et l’harmonie de l’âme et de l’esprit.

1757. Le Sabbat, c’est quand le chaos cesse et que toutes choses sont mises en ordre.

1758. Nous savons que le Sabbat est arrivé lorsque le cœur de la bête est établi pour le bien.

1759. On trouve le Sabbat à travers la croix, au-delà de la tombe, et sur le trône de Dieu.

1760. Le Sabbat est la précieuse récompense d’un travail bien fait.

1761. Le Sabbat est le fruit de la grâce de Dieu sans mesure.

1762. Le Sabbat est la réalité de la faveur de Dieu.

1763. Observer le Sabbat est le plus grand honneur et la plus grande vocation, qu’on trouve seulement dans le sein de Dieu.

1764. Heureux ceux qui observent le Sabbat ; ils ne peuvent faire et souffrir aucun mal.

1765. Le Sabbat est le but de la vie sur terre. Son repos est notre travail et notre repos est Son travail.

1766. Les faux usent le sucre pour gagner pour eux-mêmes ; les vrais utilisent le sel pour donner la vie aux autres.

1767. La sagesse est une protection plus forte que les hauts murs, les serrures et les barres.

1768. Cruel envers un, homme, animal ou enfant à naître, cruel envers tous ; cruel pendant un moment, toujours cruel.

1769. Même les méchants peuvent se sentir mal à propos de leur péché, mais seul celui qui se repent du péché est justifié.

1770. Abandonnez ce qui vous a été enlevé. Le dessein de Dieu est plus élevé que tout ce que vous avez eu auparavant. Alors, le processus est douloureux. Alors, vous ne comprenez pas. Alors, vous appréciiez ce que vous aviez. Alors, vous devez dépenser ce que vous avez. Alors, il y a un prix à payer. Soyez reconnaissant d’avoir quelque chose à payer pour obtenir ce que Dieu veut que vous ayez !

1771. Celui qui tend la main avec douceur à une vipère est soudainement mordu.

1772. Celui qui méprise la correction méprise la vie, mais celui qui s’incline sous le bâton est délivré de la mort.

1773. Quel est le plus grand mal, parler contre le mal ou parler contre ceux qui parlent contre le mal ?

1774. Le Sabbat est la destination de l’âme rachetée.

1775. Seul celui qui est le Sabbat peut observer le Sabbat.

1776. Le Sabbat est la couronne de la foi.

1777. Ceux qui ont cessé leurs propres labeurs sont entrés dans le Sabbat.

1778. L’action de grâce à Dieu est le lubrifiant de la machinerie des Cieux.

1779. Toute lumière est un jugement sur les ténèbres ; les ténèbres ne peuvent donc tolérer aucune lumière.

1780. L’ennemi ne se reposera pas tant que toute valeur spirituelle n’aura pas été neutralisée.

1781. Négliger le détail est un ennemi de la perfection, mais une attention responsable donne des résultats de valeur.

1782. Si vous ne marchez pas dans la Vérité lorsque vous avez quelque chose à perdre, vous ne marcherez certainement pas dans la vérité lorsque vous n’avez rien à perdre.

1783. Extrayez l’or du sol et raffinez-le. Posez-le sur les meubles, les murs et les plafonds du Temple du Seigneur pour Sa gloire.

1784. Le Sabbat est plus qu’une observance – c’est une nature.

1785. Le Sabbat est plus qu’un événement – c’est une célébration.

1786. Le Sabbat est plus qu’un moyen – c’est une fin.

1787. Bénis sont ceux qui croient ; ils bénissent le Seigneur du Sabbat.

1788. Bénis sont les reconnaissants, car le Sabbat leur appartient.

1789. Bénis sont ceux en chemin vers le Sabbat ; leur repos sera complet.

1790. Bénis sont les Sabbataires de l’esprit ; le repos est leur récompense.

1791. Le Sabbat est le signe de la Présence de Dieu, la preuve de Sa bénédiction.

1792. On dit : « Fais les foins pendant que le soleil brille », mais ceux qui ont confiance en leur justice travaillent dans les ténèbres.

1793. Une mauvaise attitude entrave le progrès spirituel, mais la reconnaissance apporte la complétude.

1794. La lumière dévoile, mais les ténèbres dissimulent ; la lumière dit ce qui est, mais les ténèbres refusent de parler. Ainsi, les fils de Dieu présentent la vérité, mais les fils des ténèbres sont sans voix.

1795. Toute la création reconnaît un imposteur, même l’homme imprégné d’imposture.

1796. Ceux qui ont confiance en l’essence de ce monde ont faim et soif, mais bénis sont ceux qui ont une substance venue d’en haut, parce qu’ils sont satisfaits.

1797. Soyez circoncis, circonspect et circonscrit en toutes circonstances, dans le cœur et dans l’esprit. En même temps, ne vous permettez pas de rester dans la circonférence de votre zone de confort.

1798. Le Sabbat est la puissance et la gloire de Celui Qui Se repose et nous unit à Lui.

1799. Seuls ceux qui se reposent dans leur Créateur sont capables d’accomplir Son œuvre ; seuls ceux qui travaillent par Lui sont en repos.

1800. Le Sabbat est le Royaume de Dieu accompli.

1801. La sagesse est plus grande que la Loi qu’elle a formée pour le bien.

1802. Celui qui porte des jugements juge que les autres jugent injustement.

1803. On ne peut jamais faire trop de bien ou trop peu de mal.

1804. Ceux qui peuvent faire de l’exercice physique adéquat, mais ne le font pas, se privent d’une bonne partie de leur vie.

1805. À mesure que nous vieillissons et que nous devenons plus sages, nous pensons moins à nous-mêmes et aux autres avec plus de considération.

1806. Celui qui rejette l’autorité de Dieu ne peut pas se gouverner lui-même, car il n’y a pas de règle sans la gouvernance de Dieu.

1807. Seigneur, que là où il y avait de la peur, nous ayons apporté la foi ; où il y avait le désespoir, l’espoir ; où il y avait le doute, la confiance ; où il y avait l’obscurité, la lumière ; où il y avait l’ignorance, la connaissance ; où il y avait la confusion, la compréhension ; où il y avait des blessures, la guérison ; où il y avait la vengeance, le pardon ; où il y avait l’amertume, le pardon ; où il y avait l’agitation, la paix ; où il y avait la tristesse, la joie ; où il y avait des pleurs, le rire ; où il y avait la pauvreté, la richesse ; où il y avait la fausseté, la vérité ; où il y avait la servitude, la liberté ; où il y avait la destruction, la restauration; où il y avait la haine, l’amour ; où il y avait la mort, la vie ; où il y avait l’enfer, le Paradis.

1808. La bonté et la perfection sont dans les détails, apportant la satisfaction et la joie, mais les ignorer entraîne l’échec, le manque et le regret.

1809. Bénis sont ceux qui ont vaincu ; le Sabbat leur appartient.

1810. Bénis sont ceux qui ont été récompensés dans leur foi ; ils sont entrés dans le Sabbat.

1811. Bénis sont ceux qui récoltent les fruits de la moisson de Dieu ; c’est le Sabbat.

1812. Oh, le désastre de l’incrédulité et le précieux trésor de la foi !

1813. Que les dirigeants s’occupent des questions les plus lourdes et confient celles qui sont moindres à leurs sujets, afin qu’ils puissent tous deux en tirer bénéfice.

1814. Les détails révèlent des secrets et rendent la sagesse et la compréhension.

1815. Toutes choses sont déterminées d’en haut, les bonnes et les mauvaises.

1816. Il n’y a pas d’autre moyen de devenir un gagnant excepté par la défaite.

1817. L’argile s’effrite avant le four, mais est affermie par le feu.

1818. Il n’y a pas d’instabilité sur le Rocher, mais le sable de l’homme bouge continuellement.

1819. Lorsque la lumière brille, les ténèbres peuvent-elles la surmonter ? Quand elle brille, les ténèbres peuvent-elles résister ou disperser la lumière ?

1820. De même que le soleil dissipe les ténèbres quand il vient, ainsi le Fils disperse le mal quand Il vient.

1821. Observer le Sabbat, c’est entrer dans la Cité de Dieu.

1822. Le Sabbat est un jour à part ; ceux qui l’embrassent sont bénis.

1823. Seuls ceux qui n’ont pas le cœur défaillant, qui font confiance à leur Dieu, peuvent entrer dans le Sabbat.

1824. Le Sabbat est un lieu, pas un temps ; une nature, pas un acte.

1825. Un honnête homme n’attendra pas de quiconque qu’on croie ses promesses ou ses déclarations de bonnes intentions.

1826. Les hommes méchants portent leurs œuvres comme des insignes d’honneur, mais les hommes honorables ne se vanteront pas du bien qu’ils font.

1827. Celui qui pense qu’il a le temps pour faire le bien n’a pas de temps du tout.

1828. Ne sous-estimez pas la valeur de vos ennemis.

1829. Les gens doivent entendre ce qu’ils ne veulent pas entendre, parce que c’est ce qu’ils ont besoin d’entendre.

1830. Les orateurs doivent dire ce que les gens ne veulent pas qu’ils disent, parce que ça doit être dit.

1831. Les hommes ont résolument choisi le cours de la destruction, et seule la faveur Divine les en détournera.

1832. Un succès qui en vaut la peine est le point culminant d’une succession d’efforts.

1833. Le succès ne vient jamais sans essais et vient rarement sans plusieurs essais.

1834. Il n’y a pas de commandement de Dieu sans grâce et pas de grâce de Dieu sans Sa Loi.

1835. La peur de perdre est une défaite prédéterminée.

1836. Les incroyants vont directement du sixième jour au huitième, alors que les justes ne quittent jamais le septième.

1837. Le Sabbat est la manifestation de l’achèvement de l’œuvre de Dieu.

1838. Le Sabbat extérieur est une Loi qui n’est pleinement appréciée que par la grâce du Sabbat intérieur.

1839. Le repos est nécessaire pour que nous puissions travailler ; le travail est nécessaire pour que nous puissions nous reposer.

1840. Le Sabbat est le trône de Dieu dans l’homme intérieur.

1841. Le Sabbat est l’établissement de la justice et de la miséricorde.

1842. Toutes choses appartiennent à celui qui observe le Sabbat.

1843. Le Sabbat est le rassemblement des dispersés.

1844. Dans le Sabbat, il y a une paix et une sécurité parfaites.

1845. Ceux qui sont pour la vérité se réjouissent en elle, mais ceux qui sont contre elle sont offensés, qu’ils soient si sagement charmés ou fortement réprimandés.

1846. Faites le bien, et le mal travaillera pour le bien ; faites le mal, et le bien travaillera pour le mal.

1847. Faire ce qui est juste mène à la vie et à la paix, mais faire ce qui est mal apporte des conséquences amères, en effet.

1848. L’honnêteté transparente sert de pommade pour guérir la blessure de la malhonnêteté secrète.

1849. Heureux est celui qui est l’ami de ses ennemis et qui sait que ses ennemis sont ses amis.

1850. Juste parce que nous réussissons, ça ne veut pas dire que nous avons fini. Nous devons continuer à réussir ou perdre notre succès.

1851. Le Sabbat est le mariage de l’âme et de l’esprit.

1852. Le Sabbat est le Verbe fait chair.

1853. Le Sabbat c’est résider en Éden.

1854. Le Sabbat est la table à manger de l’Arbre de Vie.

1855. Il n’y a pas de mort avec, ou de vie sans lui, le Sabbat.

1856. Les circonstances les plus difficiles offrent la possibilité des plus grandes récompenses. L’acceptation, là où elle est requise, est la clé vers ces récompenses.

1857. C’est une chose merveilleuse d’avoir de bons voisins ; c’est encore mieux d’avoir de bonnes relations avec eux.

1858. Le Sabbat ne manque d’aucune bonne chose.

1859. Le Sabbat est la dispersion de toutes les ténèbres.

1860. Contre le Sabbat, il n’y a aucune cause ou aucun pouvoir.

1861. Le Sabbat prévaut dans le cœur de celui qui marche par la foi.

1862. Il ne s’agit pas de où vous êtes ou de ce que vous faites ; il s’agit de qui vous êtes.

1863. Qui vous êtes détermine où vous êtes et ce que vous faites.

1864. La vraie guérison est gratuite… et sans prix.

1865. Le Sabbat est l’abri contre la tempête.

1866. Le Sabbat est l’approvisionnement de toutes les nécessités.

1867. Le Sabbat est la connaissance de la souveraineté de Dieu sur tout.

1868. Si quelqu’un possède le Sabbat, il possède toutes choses.

1869. Les nombreux font toujours peu et le petit nombre fait beaucoup.

1870. Soyez encouragé de faire partie des rares privilégiés qui font le plus.

1871. Une souris, par son apparence, provoque la miséricorde, mais par ses actions, la destruction.

1872. La religion dit : « Dieu, donne-moi », tandis que la vraie adoration demande : « Dieu, que veux-Tu que je fasse ? »

1873. La puissance n’est jamais déterminée d’en bas, mais d’en haut.

1874. Le Sabbat est la restauration de toutes choses à Dieu.

1875. Le Sabbat est le fruit du travail de Dieu.

1876. Le but de la perte est de nous amener à nous concentrer sur la Source et non sur les chaînes d’approvisionnement.

1877. Le sommeil semble être un gaspillage pour ceux qui aiment le corps et l’âme plus que l’esprit.

1878. Le Sabbat est une journée active d’opportunité et de défi pour se reposer.

1879. Le Sabbat est l’actualisation de vous-même.

1880. Le Sabbat est la batterie qui alimente la semaine.

1881. Le Sabbat est l’énergie qui donne des forces au faible.

1882. Rien n’est impossible à ceux qui demeurent dans le Sabbat.

1883. Celui qui a peur s’aime plus que Dieu.

1884. Parce que tout le monde ne connaît pas la vérité ça ne veut pas dire que personne ne le peut.

1885. Ceux qui ne connaissent pas la vérité ne peuvent pas juger ceux qui la connaissent.

1886. Ceux qui connaissent la vérité peuvent juger ceux qui ne la connaissent pas.

1887. Le Sabbat est le portail vers la paix de Dieu.

1888. Le Sabbat est la manifestation de l’œuvre de Dieu à travers Son don de la foi.

1889. Celui qui fait confiance au Seigneur n’observe pas le Sabbat ; il est le Sabbat.

1890. Le Sabbat bénit le saint, qui en retours bénit le Sabbat.

1891. Aucun homme n’entre dans le Sabbat vivant, mais il reçoit la vie lorsqu’il entre.

1892. Le Sabbat, c’est croire que Son œuvre est accomplie.

1893. Vivre en faisant confiance au Seigneur en toute choses est le Sabbat.

1894. Un brin d’herbe est insignifiant, mais ensemble avec beaucoup d’autres, cela forme une pelouse verte.

1895. Désobéir à Dieu est là où l’enfer commence, et Lui obéir est où il s’arrête.

1896. Observer le Sabbat, c’est faire l’œuvre de Dieu.

1897. Observer le Sabbat, c’est faire ce qui plaît au Seigneur.

1898. Le Sabbat est un cadeau qui sert, jamais un maître à servir.

1899. Le Seigneur Se repose en ceux qui observent Son repos.

1900. Le Sabbat est la volonté d’accepter le mal quand il vient et de laisser partir le bien quand il se termine.

1901. Pour vaincre, nous devons non seulement être prêts à parier, mais aussi à perdre, et pas seulement être prêt, mais nous y engager.

1902. L’honnêteté commence par nous réévaluer et rechercher un fondement sûr pour ce que nous croyons.

1903. Un homme sage demande conseil, mais un imbécile continue à se précipiter indépendamment.

1904. Le Sabbat est de voir des hommes incroyants comme ayant de la valeur pour le Seigneur.

1905. L’obstination sait qu’elle a raison, mais l’humilité sait qu’elle a tort.

1906. L’incrédulité pense qu’elle est arrivée, mais la foi sait qu’elle ne fait que commencer.

1907. Celui qui connaît le Sabbat ne demande rien, car il a tout.

1908. Le Sabbat est la possession de tout ce qu’il y a à avoir.

1909. Ceux qui convoitent la liberté pour la liberté se ligotent davantage, et ceux qui renoncent à leur liberté pour la vérité sont rendus libres.

1910. La gloire est juste une autre façon de dire qu’il n’y a plus rien à gagner.

1911. Il est aussi bon, si pas mieux, d’être en désaccord avec quelqu’un qui a tort que d’être d’accord avec quelqu’un qui a raison.

1912. Ceux qui méprisent la correction se méprisent eux-mêmes.

1913. Ceux qui refusent le châtiment aiment la mort.

1914. Le Sabbat est le fruit de la foi.

1915. Le Sabbat est l’accomplissement de l’obéissance.

1916. La Loi du Sabbat est la Grâce manifeste.

1917. Le Sabbat est l’œuvre de Dieu et Son salaire faits un.

1918. Le Sabbat est la Présence de Dieu venue Se reposer dans le sein.

1919. Il n’y a pas besoin de réponses ou de solutions dans le Sabbat.

1920. L’action sans la connaissance apporte douleur et chagrin.

1921. Donnez à un homme la connaissance sans la sanctification et vous donnez à un enfant un couteau aiguisé comme jouet.

1922. Les hommes poursuivent des mensonges comme des papillons de nuit s’agglutinent autour de la lumière d’un porche.

1923. L’argent peut tout acheter.

1924. Les circonstances changeront lorsqu’elles en auront fini avec nous.

1925. Il ne s’agit pas de changer nos circonstances difficiles, mais d’être changé afin de ne plus avoir besoin d’elles.

1926. Arrêtez de pelleter et vos mains resteront tendres pendant que le travail reste inachevé.

1927. Le Sabbat est de savoir que Jésus-Christ règne et être d’accord avec Lui.

1928. Les papillons de nuit s’agglutinent autour de la lumière artificielle, et les hommes s’agglutinent autour des mensonges comme s’ils étaient vrais.

1929. L’optimisme sans réalisme est comme de l’argent de contrefaçon – il semble effectif pour un temps, mais en fin de compte il se révèle illégitime.

1930. La façon de combattre les œuvres secrètes des ténèbres est de faire briller la lumière pour que tous voient.

1931. Rien de tel que la vérité nue comme solution au mensonge subtil.

1932. Tout comme l’eau satisfait un corps assoiffé, ainsi le sabbat rafraîchit l’âme.

1933. L’impardon est désagréable pour celui qui a besoin d’être pardonné, mais mortel pour celui qui ne veut pas pardonner.

1934. Sans labeur, il n’y a pas de Sabbat.

1935. Les gens ont besoin d’entendre, pas tant ce qu’ils doivent faire, mais ce qu’ils sont.

1936. Avez-vous jamais vu un arbre qui pousse avec les racines en l’air et les branches et les feuilles enfuies dans le sol ?  Ainsi est l’athéisme.

1937. L’athéisme et le Sabbat se méprisent l’un l’autre.

1938. Allez devant le Seigneur avec persévérance, pas avec insistance.

1939. L’instinct est un don puissant, s’il sert à faire le bien.

1940. Les philosophes pensent tellement et en savent si peu. Plus ils pensent, moins ils en savent ; moins ils en savent, plus ils parlent ; plus ils parlent, plus ils montrent à quel point ils en savent peu.

1941. Y a-t-il quoi que ce soit de plus sage que de poser des questions lorsque nous manquons de connaissances ou de compréhension ?

1942. La critique perfectionne.

1943. L’inconfort survient lorsque le pied gauche touche le droit.

1944. Certains disent que notre eau doit être claire, d’autres sombre. Ceux qui sont dans les ténèbres écoutent le monde, et ceux qui ont la compréhension reçoivent la sagesse.

1945. Même par temps couvert, le soleil brille pour les justes.

1946. Le jeûne ne répond pas tant aux prières mais plutôt révèle la Source de la prière exaucée et accorde des besoins qui ne sont pas demandés ou dont on n’a pas pris conscience.

1947. L’instinct est un merveilleux cadeau pour le bien, mais un formidable outil pour le mal. Ceux qui l’utilisent pour le bien prospéreront, mais ceux qui font le mal seront détruits, et cela très bientôt.

1948. Comment peut-on donner de sages conseils à un homme fier quand l’orgueil le rend stupide ?

1949. Que le fils suive le père, pas le père le fils. Cette loi a été établie par l’Exemple Parfait.

1950. Le jeûne fait appel à des forces inimaginables et invisibles pour accomplir l’impossible.

1951. Le jeûne est une porte vers la réalité et la liberté. C’est la puissance de vaincre les forces de la servitude et de l’oppression.

1952. La finalité du jeûne est de voir et de reconnaître les choses telles qu’elles sont.

1953. Un homme ne peut se voir dans les ténèbres que parce que la Lumière de Dieu a commencé à briller sur lui.

1954. Un homme sage agit en connaissance, mais les imbéciles plongent avec confiance dans les ténèbres.

1955. Les diligents sont récompensés, tandis que les négligents subissent une perte.

1956. Celui qui est flatté lorsqu’il est complimenté est tout aussi offensé lorsqu’il est critiqué.

1957. Plus vous possédez le bien de ce monde, moins vous l’appréciez.

1958. Faire la volonté de Dieu n’est pas une question de désir ou d’exigence de la loi, mais une question de décision.

1959. Le Sabbat est la réconciliation manifeste de la Loi et de la Grace, des Cieux et de la terre.

1960. La vraie valeur d’une œuvre n’est pas déterminée par des résultats couronnés de succès, mais par la connaissance que le bien a été accompli.

1961. Les méchants utilisent la vérité pour recevoir le pouvoir, mais les justes abandonnent le pouvoir pour recevoir la vérité.

1962. Celui qui mesure par l’argent et le temps manque de compréhension et se trouble.

1963. Un homme juste change d’avis, même à ses dépens, lorsque la vérité lui est révélée.

1964. Les hommes se ruent vers les mensonges comme les mouches vers les excréments – ils ne peuvent pas s’en empêcher.

1965. Ceux qui sont d’accord avec moi sont avec moi ; ceux qui ne sont pas d’accord avec moi ne sont pas avec moi.

1966. Les noix peuvent sembler être pleines, et cependant être si vides, et les fruits sembler si sains, et cependant être pourris à l’intérieur.

1967. Le jeûne est l’ami de l’esprit et l’ennemi de la chair.

1968. La sagesse apporte plus de compréhension, mais la folie détruit.

1969. Le politiquement correct et le décorum social sont les outils de Satan pour étouffer et résister à l’esprit de vérité.

1970. L’élève de l’Arbre de la Connaissance cherche à établir sa propre justice, mais le disciple de l’Arbre de la Vie sait que la Vie doit venir de l’extérieur.

1971. Ce que nous avons et ce que nous n’avons pas sont tous deux ce qu’il y a de mieux pour nous dans la sagesse et l’amour de Dieu.

1972. La voie de l’homme est la voie des ténèbres et inflige la mort, mais la voie de Dieu est la voie de la lumière et donne la vie.

1973. Avoir de la patience dans vos circonstances, c’est avoir de la patience avec Dieu.

1974. La vérité libère toujours et le mensonge lie toujours.

1975. Pour ceux qui aiment la vérité, c’est une joie d’entendre de la part du Seigneur par les bébés, mais pour ceux qui souhaitent la prééminence, c’est une vexation.

1976. Le Sabbat est la perspective de Dieu sur ce qu’Il a fait.

1977. Si le Seigneur vous donne une allumette, allumez un feu avant que l’allumette ne s’éteigne. Si vous ne le faites pas, vous passerez votre vie dans le froid et dans le noir.

1978. L’homme juste peut sembler être tout à fait mauvais et l’homme méchant tout à fait juste.

1979. Un homme juste fait ce qui est bien aux yeux de Dieu, et un homme mauvais fait ce qui est bien aux yeux des hommes.

1980. Un homme mauvais fait ce qui est bien aux yeux des hommes, mais ce qui est mal aux yeux de Dieu.

1981. Comme un costume sur mesure va au corps, ainsi le Sabbat habille les justes.

1982. Le compromis apporte le regret et l’amertume, mais la fermeté envers le Seigneur apporte la paix, la joie et la justice.

1983. Tout comme un cerf s’approche d’une clairière, ainsi un homme méchant rencontre un dirigeant avec méfiance.

1984. « Que voit-il ? » se demandent-ils. « Comment sommes-nous camouflés ? Je resterai immobile. Je bougerai le moins possible de peur de trahir ma présence. Je pourrais manger de l’herbe et puis me bouger à nouveau pour me cacher dans les arbres.

1985. Certains méchants craignent d’être découverts, mais certains sont effrontément confiants dans leur péché.

1986. Les méchants déclarent leur justice et sont prompts à pointer du doigt l’iniquité des autres.

1987. Que les humbles servent fidèlement avec confiance en leur Dieu, pas en leurs dirigeants.

1988. Les humbles seront épargnés, même si leurs dirigeants périssent dans la méchanceté.

1989. Les méchants se cachent de l’œil de la chair, ne considérant pas qu’ils sont complètement nus à l’œil de l’esprit.

1990. Comme un enfant timide ferme les yeux pour se cacher, mais reste en vue, ainsi les méchants se dupent.

1991. Qui est désespéré, qui est anxieux, sinon le méchant ? Pourtant, il ne se détournera pas de sa méchanceté.

1992. Le méchant fait tourner la roulette pour échapper à sa culpabilité, mais son succès n’est pas meilleur que celui d’un parieur.

1993. Les justes savent qu’il vaut mieux posséder la maison que de faire tourner la roue pour essayer de battre la maison.

1994. Les méchants ont confiance en l’opportunité, mais les humbles ont confiance en Dieu.

1995. C’est une chose douloureuse de régner sur les rebelles, mais c’est encore plus douloureux pour un dirigeant d’opprimer les justes.

1996. Quel dirigeant a de la joie en un serviteur têtu et rusé ? Quel parent a du plaisir dans un fils rebelle ?

1997. Certains enfants naissent méchants de parents justes, mais certains sont le fruit de parents méchants.

1998 Le jour du Sabbat est plus grand que les six jours de travail rassemblés.

1999. Le Sabbat ne peut pas expier de mauvaises œuvres, mais donne du repos aux ouvriers de justice.

2000. Les méchants présument recueillir une subsistance du Sabbat, ne considérant pas que c’est le don d’un Dieu juste.

<< PREVIOUS                             NEXT >>

Retour à la liste des articles disponibles en français.

Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments

Provide your email if you would like to receive periodic correspondence from us.



0
You can leave a comment herex
()
x