Print Friendly, PDF & Email

Proverbes

English – French

Nous traduisons ceux-ci quelques-uns à la fois, en commençant par le début.

« Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il a encore enseigné la connaissance au peuple; et il a pesé et sondé, et mis en ordre beaucoup de proverbes. Le prédicateur s’est étudié à trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit est droit, des paroles de vérité. Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et les recueils, comme des clous enfoncés: ils sont donnés par un seul Berger. » (Ecclésiaste 12, 9-11.)

Au milieu de la nuit du 15 au 16 avril 2007, des proverbes m’ont été donnés. Comme un robinet ouvert, ils vinrent, l’un après l’autre, 78 au total. Alors, aussi vite qu’ils étaient venus, ils cessèrent, comme un robinet que l’on ferme. Il n’y eut aucune préméditation, aucune attente et lorsque la fin arriva, il n’y eut rien que je puisse faire pour continuer. Ils étaient là, tout simplement.

Depuis lors le Seigneur m’en a donné davantage, lorsque je suis silencieux, à Sa façon, et quand Il le veut.

Les principes de la vie ont de nombreuses manifestations, chacune d’entre elles pouvant être exprimée comme un proverbe. Un proverbe peut apparaître simple en surface, exprimant une évidence, au point même de donner l’impression que c’est un simplet qui parle. Cependant, à mesure qu’une personne contemple les mots et recherche une signification plus profonde, il ou elle sera récompensé (e) d’un conseil et d’un discernement qui sert bien dans de nombreuses applications de la vie, si Dieu choisit de les lui impartir.

Victor Hafichuk

PROVERBES

1-250     251-500     501-750

1. Donne à un homme du pain à manger et il aura faim à nouveau.

2. Le soleil se lève et le soleil se couche, cependant les choses ne sont pas finies.

3. Un homme sera satisfait de lui-même, il peut satisfaire son prochain, mais va-t-il satisfaire Dieu?

4. L’aptitude à voir est bonne si l’on en fait bon usage.

5. Vous dites que vous voyez. Savez-vous ce que vous voyez et que faire de ce que vous voyez ?

6. La sagesse est de faire bon usage de ce que vous avez.

7. La foi est de savoir que cela peut être accompli et que ce le sera.

8. L’amour ne peut jamais échouer; bien que tout d’abord il ne porte pas de fruits, il en portera.

9. Celui qui rejette un bon conseil ne vaut pas mieux qu’un chien sur la pelouse d’un étranger.

10. Un bon fils est une bénédiction, mais un fils indiscipliné n’apporte pas de paix.

11. Bien faire réjouit le cœur, et un repas modéré donne de l’espoir.

12. Un oiseau chante avec espoir et joie.

13. Un oiseau qui chante, un bébé qui pleure, et un homme qui travaille – tous proclament l’espoir.

14. Est-ce qu’un marteau enfonce un clou avec douceur ? Est-ce qu’une hache abat un arbre avec amour ?

15. Travailles en espoir seulement avec la main droite ; aussi non l’espoir est remis à plus tard.

16. Savez-vous ? Vous souviendrez-vous de ce que vous savez ?

17. Un bon voisin ne se mêle pas de vos affaires, et se montre lorsque vous avez besoin de lui.

18. Tout comme un chien défèque et urine là où cela lui plaît, ainsi les pécheurs font ce qui leur plaît.

19. Toutes les saisons s’en viennent et s’en vont, et reviennent.

20. Un fou n’écoutera pas un bon conseil ou bien il n’est pas un fou.

21. Un cheval est fort et une fourmi l’est aussi.

22. Dépêchez-vous si vous le voulez, mais pourquoi aller dans la mauvaise direction ?

23. Des nécessités auxquelles on pourvoit sont bonnes, si elles mènent au bien.

24. Qui peut dire ce qui est bon et mauvais excepté Celui Qui fait les deux ?

25. Il y a des choses qui arrivent à dessein et des choses qui arrivent par hasard ; les deux sont entre les mains de Dieu, l’une dans Sa main droite, l’autre dans Sa main gauche.

26. Un pieux pouvoir est perfectionné lorsqu’il habilite ceux sur lesquels il est exercé.

27. La justice et bien agir prolongent la vie, mais le mal dilapide l’âme.

28. Avoir un enfant et ne pas lui enseigner est comme de naviguer un bateau et ne pas le piloter.

29. Il y a une abondance de trésors à obtenir, mais où les trouve-t-on ?

30. L’homme érudit trouve des trésors parce que son cœur en est avide.

31. Une fenêtre laisse entrer la lumière pour voir, et être vu.

32. Un enfant tombe et se blesse, mais un bon parent le relève et s’occupe de ses blessures.

33. Bénédictions et malédictions – les deux reviennent sur la tête de celui qui les profère.

34. La confusion tire son origine de ces trois, et même quatre choses : prématurité, mauvaise volonté, égoïsme, et manque d’entendement.

35. La sagesse marche et elle enseigne ; la folie ne marche pas mais elle enseigne au sage.

36. Une brosse pour la poussière, une lavette pour ce que l’on a renversé, et un bon conseil pour le manque de compréhension.

37. La douceur est bonne s’il n’y en a pas de trop.

38. Vertu prétendue et vice sincère ne font qu’un.

39. La flatterie est désirable pour celui qui recherche les louanges, mais en est indigne.

40. Tout comme Dieu crée le va-et-vient des nuages et de la pluie, fournit les matériaux pour que les oiseaux construisent leurs nids, et des endroits pour que les animaux fassent leurs tanières, de la même façon, Il gouverne le hasard.

41. Le hasard est accidentel si Dieu n’est pas Dieu.

42. Qui se tournera vers le plaisir pour avoir le bien lorsqu’avoir le bien est plaisir en soi?

43. Le sommeil est tentant et cherche à dérober une opportunité.

44. Le sommeil revient ; une opportunité, pas aussi fréquemment.

45. Aussi nombreux qu’ils soient, les mots cesseront, mais la réalité demeure pour toujours.

46. Une prolifération de paroles a un but qui n’est pas bon.

47. Un homme se propose d’aspirer de la fumée dans ses poumons parce qu’il n’a pas de vie à expirer.

48. La nourriture pour le corps est ingérée, mais la nourriture pour l’âme est aussi distribuée.

49. Un homme sage parle, mais pas en son nom.

50. Tout comme la lumière disperse les ténèbres, de bons mots apportent la connaissance et la compréhension.

51. Qu’est-ce que l’amour si ce n’est de servir le bien ultime ?

52. Le temps a une fin, mais les bonnes œuvres continuent.

53. Une bonne et fidèle épouse vient de Dieu ; que son mari s’en réjouisse.

54. Celui qui sert son Créateur aura de nombreux amis ; celui qui sert ses propres intérêts est l’ennemi de beaucoup.

55. Comme les branches sur un arbre, les brindilles sur une branche, et les feuilles sur les brindilles, ainsi un bon mot exprimé se multiplie-t-il.

56. Quand le mal arrive, un juste ne se tracassera pas : l’Égaliseur est appliqué à faire une œuvre parfaite.

57. Les signes sont partout pour indiquer le chemin, mais un homme aveugle ne les voit pas.

58. La soif qui est étanchée par l’eau qui entre dans la bouche reviendra, mais celui qui est une fontaine d’eau vive n’aura jamais soif.

59. Comme les feuilles sont ratissées ou éparpillées par le vent, ainsi le sont les méchants devant le Seigneur.

60. Un voleur agit comme si personne ne voyait, pourtant il sent que tous voient.

61. Bien que l’homme extérieur périsse, le fait qu’il périsse renouvelle l’homme intérieur.

62. Ceux qui s’efforcent d’obtenir la gloire, on se souvient d’eux, mais pas à de bonnes fins, et ceux qui se battent pour le bien sont glorifiés.

63. Les eaux peuvent faire rage ou être calmes ; elles peuvent apaiser ou tuer ; ainsi en est-il de la connaissance.

64. Les mots peuvent être comme une mare stagnante ou comme un ruisseau vivant.

65. Voyez si l’eau est bonne avant d’en boire.

66. L’ air en dit long sur ceux qui s’y trouvent.

67. La perspective peut régner en tyran ou apaiser comme un parent aimant ; c’est au sujet de choisir.

68. La fréquence et l’abondance mènent à moins de plaisir, mais la rareté et le manque de bonnes choses mènent à l’appreciation.

69. Les bêtes qui marchent et qui rampent laissent des traces, mais les voies des oiseaux ne laissent pas de marques.

70. Les créatures terrestres connaissent des obstacles, mais celles de l’air volent librement.

71. Les choses à savoir et à faire ne manquent pas, seulement il faut savoir lesquelles et comment.

72. Un bébé pleure parce qu’il est sans défense, mais ses pleurs sont entendus.

73. Un bon charpentier mesure deux fois et même trois fois avant de scier.

74. La paix est à celui qui amène la guerre pour le bien, mais malheur à celui qui parle de paix pour dissimuler la guerre.

75. Un rouge-gorge habite avec l’homme ; ainsi Dieu réconforte toutes Ses créatures.

76. Il n’y a pas deux choses qui soient naturellement semblables, pourquoi donc essaieriez-vous d’être autrement ?

77. Comment se fait-il que ceux qui ont le plus besoin de sagesse la méprise le plus ?

78. Les cris naissent de la peur et de la douleur ; ainsi en est-il de ceux qui protestent et argumentent bruyamment.

79. Qui choisit ses mots sans rigueur ? Son nom est Destructeur.

80. Toutes choses sont écrites dans la contenance d’un homme.

81. Des mots prononcés à la hâte et dans la colère sont comme quelqu’un qui dérange une table d’objets fragiles.

82. Tout comme l’inexpérimenté ne peut pas faire la différence entre des pierres précieuses et des faux bijoux, ainsi les fous ne savent pas discerner la vérité du mensonge.

83. Prononcer des paroles folles est comme faire des pets.

84. Tout comme la mule s’arrête et refuse de bouger en dépit des coups, ainsi le fou dit : « Je préfère me détruire et m’appartenir que de servir quelqu’un d’autre de façon profitable et vivre. »

85. Faites ce qui est juste, peu importe ce qu’il vous en coûte, et cela payera.

86. Il va constamment dans l’embarras celui qui cache le mal, mais celui qui a une claire conscience exsude une confiance calme.

87. L’émotion règne en tyran, mais celui qui est maître de son esprit est bienveillant.

88. Les méchants se cachent dans les ténèbres, mais le juste se glorifie dans la lumière.

89. Si quelqu’un ne veut pas de toit pour le contenir, il lui faut vivre à découvert.

90. Prenez garde à ceux qui veulent ce que vous avez ; prenez garde à vous-même lorsque vous voulez ce que d’autres ont.

91. Celui qui fait confiance à quelqu’un qui fait preuve de duplicité fait confiance à un chien qui tient un steak.

92. Un regard oblique et un regard qui recherche une opportunité sont une abomination pour celui qui est droit.

93. Celui qui s’assied à table en tant qu’invité sans mettre de bride à son appétit ne sera pas un invité bien longtemps.

94. Avoir plus de respect pour le cadeau que pour celui qui le donne est folie et traîtrise.

95. De la même façon qu’une rivière trouve son chemin, un désir juste trouvera son chemin.

96. La symétrie déclare le discernement.

97. Le discernement arrive à une bonne conclusion, mais la folie mène à une voie sans issue.

98. Un homme rassasié fait peu de cas du pauvre, mais celui qui est vidé est tolérant à l’égard de celui qui est rassasié.

99. Le vide a de la place pour le remplissage mais celui qui est rassasié doit être vidé pour faire de la place.

100. Le mariage n’est pas pour le bonheur, mais un pieux chagrin mène à l’épanouissement.

101. Il n’y a pas de fin aux choses que l’on peut accumuler, et pourtant, les hommes accumulent à leur fin comme si elle n’arrive jamais.

102. Les oiseaux des airs voient la différence entre ceux qui marchent droit et ceux qui marchent à quatre pattes.

103. Comme le visage d’un marchand change vite lorsqu’il acquiert ce qu’il désire.

104. Il n’y a que Dieu qui sache ce qui sera, et Il le dit à ceux qui Lui appartiennent.

105. La joie est comme une fontaine qui jaillit très haut ; il en est de même pour celui qui croit.

106. Il n’y a pas de fin aux paroles ; vivre la Vie est le fondement de tout.

107. Ce qui était, était ; ce qui est, est ; et ce qui sera, sera. L’homme est comme du mercure dans un thermomètre.

108. L’hiver est froid mais il amène le repos.

109. Le printemps est peut-être bien silencieux, mais il fait équipe avec une vie nouvelle.

110. Travaille tant que tu le peux ; il vient un temps où tu en es empêché.

111. Qui dit : « Nous avons beaucoup de temps » ?  Mais le temps vous a tout entier.

112. Si vous travaillez pour ce qui périt, vous périssez avec cela ; travaillez pour ce qui dure éternellement.

113. Un petit peu de poison fait beaucoup de mal ; il en va de même pour une parole peu aimable.

114. Le pouvoir du pardon triomphe de tout mal.

115. Tout comme un pied balaye des mots écrits sur le sable, ainsi le pardon efface une ancienne offense.

116. Dieu rend toutes choses nouvelles et personne ne peut l’empêcher, pas même ceux qui pleurent la perte de ce qui est ancien.

117. Un serpent mue mais seulement lorsqu’il a fait une nouvelle peau pour remplacer l’ancienne.

118. Tout comme un toxicomane a un besoin maladif de ses drogues, ainsi un homme méchant cherche à faire ce qui lui plaît.

119. Il n’y en a qu’un seul qui vainc ; la mort n’a aucun pouvoir sur lui.

120. Nombreux sont ceux qui exigent la justice, l’équité et la paix, mais pour qui ?

121. Qu’est l’homme pour qu’il doive être tenu en si grande estime ? Il s’est abaissé tellement bas, et cependant Dieu l’a fait pour qu’il soit si haut.

122. Un cœur pur voit déjà Dieu.

123. Il n’y a rien qui ne puisse être vu par celui qui a un œil pour voir.  Pour lui, toutes choses sont nues, bien que vêtues et cachées.

124. Qui ose dire à Dieu ce qu’Il doit faire ? Et pourtant l’homme le fait tout le temps.

125. Un onguent précieux est un grand plaisir pour le cœur, et celui qui aime le Seigneur est une substance précieuse pour tous.

126. Amenez le vin et les chansons.  C’est un jour de réjouissances, que Dieu a fait.  Que ceux qui ont travaillé pour Lui reçoivent leur récompense.

127. Beaucoup de bien vainc beaucoup de mal ; un petit peu de bien aussi.

128. Il y a beaucoup de pouvoir dans les petits détails ; par eux de grandes choses sont accomplies et une grande destruction est causée.

129. Renverse l’eau par terre.  Dieu ouvrira les fenêtres des Cieux et en versera plus que tu ne peux contenir.

130. Il y a une fin au désert parce qu’il y a Celui Qui l’a fait.

131. Est-ce que tu souffres?  Ta souffrance se fraye un chemin pour que tu puisses être libre.

132. Sois honnête dans toutes tes opérations ; tu traites avec toi-même, et Celui Qui t’a fait te récompensera en conséquence.

133. Le jeune prend la place du vieux, et chacun engendre selon son espèce.

134. Le monde réclame toute l’attention, et le serviteur de Dieu ne peut lui en donner aucune.

135. Je pleure, et les larmes emportent la raison de mes pleurs.

136. Celui qui sert ses propres intérêts se nourrit de vent, mais celui qui sert le Seigneur hérite de la terre.

137. Laissez le mal venir à l’encontre de l’homme juste.  Cela ne blessera que celui qui l’apporte.

138. Le ciel et la terre sont au service de celui qui connait Celui Qui a créé les deux.

139. Celui qui choisit l’injustice a bien du mal à l’admettre.

140. Une femme double d’esprit mange sa propre chair, dédaignant le pain que son Créateur pourvoirait.

141. Comme la belette se rogne la jambe pour échapper au piège, ainsi fait le méchant avec le joug du Seigneur.

142. Une forteresse dans un pays étranger est nécessaire, et des armes pour la paix. Béni est celui qui est honnête.

143. La paix vient à ceux qui la reçoivent, et qui la désirent pour les autres.

144. Tu es le prince des princes, et je t’ai choisi pour, et t’ai donné, toutes choses.

145. Rien ne peut entraver une volonté de fer, son esprit taillé dans la pierre sans âge pour vaincre tout mal.

146. Une femme vertueuse est fidèle dans sa faiblesse, et elle sera appelée forte et la bien-aimée du Seigneur.

147. Une femme malfaisante possédant une grande habileté la trouvera tournée contre elle.

148. Un homme ayant du discernement a de la sagesse et de la prévoyance. Avant que cela n’arrive, il le sait.

149. Celle qui est fidèle dans les grandes choses est également fidèle dans les petites.

150. Avec joie et habileté la petite sert, et elle sera grande parmi les petits.

151. Un guerrier dans la foi doit d’abord avoir les flèches, la lance et l’épée tournées contre lui.

152. Un cœur juste cherche discrètement à faire ce qui est agréable au Seigneur.

153. Le Seigneur honore hautement un serviteur fidèle parce qu’il est un homme selon Son propre cœur.

154. Un homme prospère dans les trésors du Seigneur parce qu’il l’a demandé.

155. Une belle femme cherche à faire du bien à son prochain.

156. Hors de l’océan, une île surgit par le feu, se lave, et produit une vie nouvelle abondante.

157. L’insensé rage avec beaucoup de connaissances, mais les sages disent l’essentiel.

158. La religion est un refuge pour ceux qui fuient la vérité.

159. L’unité est forte, et l’unité dans la perfection, invincible.

160. Les chiens qui aboient ne mordent peut-être pas mais ils expriment un empressement à le faire.

161. Tout comme un homme incroyant vend son droit d’aînesse pour un bol de soupe, ainsi un adultère échange une longue vie pour un plaisir de courte durée.

162. Tout comme gratter une croûte continuellement retarde la guérison, ainsi en est-il d’une offense encore et encore racontée.

163. Avant qu’un homme ne conçoive ses plans, le Seigneur l’a déterminé.

164. Tout comme l’or et l’argent ne sont purs que par le feu, ainsi en est-il de la foi de ceux qui sont choisis.

165. Les gens simples apprennent peu, mais par eux le Seigneur enseigne beaucoup.

166. Un frère fidèle est un don précieux de Dieu, mais celui dans l’incrédulité est trouble et chagrin.

167. Tout comme les excréments sont éliminés, ainsi faut-il se débarrasser des souvenirs qui amènent de l’amertume.

168. Toutes choses passent, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, et d’autres viennent pour les remplacer, selon la volonté de Celui Qui crée tout.

169. L’amour est le fruit mûr de l’arbre de la sagesse. Sans le fruit, l’arbre pousse en vain.

170. Les bonnes paroles sont une nourriture vivifiante pour celui qui parle et celui qui écoute.

171. Il y a du danger dans un lieu de sécurité, et de la sécurité dans un lieu de danger.

172. Un repas est délicieux et un lit agréable à celui qui les gagne.

173. Un oiseau se reconnaît à son nid.

174. Les oiseaux du ciel pondent des œufs, mais les serpents aussi.

175. Le négligent n’est pas satisfait, mais il y a de la joie dans un travail bien fait.

176. Comme une récolte à son heure fixée, ainsi le Seigneur récompense le bien et le mal.

177. La compréhension du cœur discerne le discours silencieux.

178. Le dessert est savouré s’il est occasionnel.

179. Les méchants n’apprécient pas la considération, sachant qu’ils en ont besoin.

180. Comment savez-vous qu’une personne infidèle à une autre vous sera fidèle ? Un léopard peut-il changer ses taches ?

181. Comme on voit le soleil, et comme on ressent le froid, ainsi l’on peut goûter la substance de la vérité, et non par la manière dont elle est disposée sur l’assiette.

182. Je vous dis vos péchés, ce par quoi si vous croyiez au lieu d’être offensé, vous seriez libéré.

183. La sagesse crie par toute créature de Dieu, mais l’insensé nie le nez de son visage.

184. Les insensés rassemblent des connaissances, non pour comprendre mais pour détruire.

185. Le silence est d’or, et ainsi la proclamation de la vérité, mais l’incroyant ne peut comprendre ni l’un ni l’autre.

186. « Je crois en la vie », dit l’insensé, et il se met un couteau sur la gorge.

187. Un imbécile regarde dans un miroir tenu devant son visage, et se moque de ce qu’il voit comme étant un autre.

188. Comme un coyote aime un lapin et un lapin aime le trèfle, les hommes des ténèbres s’aiment les uns les autres.

189. Comme un prisonnier dans les ténèbres pour un temps ferme les yeux et les protège avec ses mains lorsque la lumière apparaît, ainsi les incroyants répondent à la vérité proclamée.

190. Bien que la liberté leur soit offerte, certains prisonniers, ayant servi une longue peine, préfèrent rester où ils sont ; il en est de même pour beaucoup de ceux qui entendent la nouvelle de la rédemption.

191. Que deux personnes ou plus s’aiment et habitent en harmonie est un miracle et un don de Dieu.

192. Un traître s’arrache ses propres yeux et se coupe sa propre langue, mais un ami fidèle jouit d’une santé continuelle.

193. Qui peut être craintif lorsqu’il connaît son Créateur ?

194. Comme celui qui se coupe les membres et tue ses propres enfants, ainsi en est-il de ceux qui se sacrifient pour leur dieu.

195. La foi dans les hommes est destruction ; la foi en Dieu, instruction.

196. Récolter suffisamment entretient la vie et récolter de trop l’emporte.

197. Un loup peut venir en vêtements de brebis, et, pour le méchant, un vrai berger vient comme un loup. « Je veux la liberté, » crie le méchant, « souffrir la disette et périr. »

198. La jeunesse recherche ses propres plaisirs, sans considérer que le prix est exorbitant.

199. Comme celui qui vanne le grain pour garder la balle, ainsi l’homme travaille pour récolter dans ce monde, et le vent l’emporte.

200. Celui qui se sert lui-même est un maître d’œuvre cruel et un dur négociateur. Fuis-le aussi tôt que possible et aussi vite que tu le peux.

201. Celui qui clame sa propre vertu en est dépourvu ; plus il proclame, moins il en a.

202. La force de la chair est à la force de l’esprit ce qu’une pelle est à une excavatrice.

203. Un chien sauvage est libre de vagabonder, prenant soin de lui-même, mais un animal de compagnie a un gardien attentionné.

204. L’excès ajoute à la mort, mais souffrir du besoin peut restaurer la vie.

205. L’homme n’a peut-être pas d’ailes, mais il peut trouver un moyen de voler ; ainsi l’impossible peut devenir possible pour celui qui croit.  (Il ne peut pas voler mais il peut fabriquer des ailes et emmener beaucoup de gens avec lui.)

206. Des prostituées se tiennent à chaque coin de rue revêtues de vêtements religieux, séduisant les insensés à dépenser leurs biens.

207. Comme des créatures de la forêt fuyant un feu qui fait rage derrière elles, ainsi les hommes s’occupent des affaires de cette vie.

208. Les méchants se tuent pour éviter la vérité, tant ils la perçoivent comme leur ennemie ; ils se nourrissent de poison comme leur nourriture essentielle.

209. La foi est la connaissance de Dieu et de Ses voies.

210. La fierté est l’escalier qui fait monter vers la destruction.

211. L’homme, dans toute sa connaissance, est incapable de reproduire quoi que ce soit des œuvres de Dieu, il ne peut pas non plus créer quoi que ce soit de nouveau ; il ne peut que détruire ce que Dieu a fait, y compris lui-même.

212. Toutes les voies de l’homme, remplies de sophistication, de connaissance et de grandes œuvres, sont corrompues ; il construit des tours de briques pour atteindre les étoiles.

213. Tout comme des chiens en laisse et comme des veaux castrés, ainsi les maris aiment et servent leurs femmes ; s’ils devaient échouer, malheur à eux.

214. Beaucoup d’inconvénients pour une cause juste est un prix digne d’être payé.

215. La foi est le consentement volontaire d’habiter dans un monde invisible.

216. Plus la diligence est grande, plus la récompense est grande, pourtant Dieu donne la grâce aux humbles de cœur et exalte qui Il veut, même le vil.

217. Il y a les œuvres de Dieu et les œuvres des hommes, et toutes sont déterminées d’en haut.

218. Ceux qui souffrent l’injustice ne sont pas innocents, et ceux qui brandissent l’épée ne sont pas sans motif.

219. Toutes les condamnations des tribunaux sur terre sont parfaites, déterminées par le plus haut de tous les tribunaux.

220. Il y a ceux qui récoltent beaucoup et qui n’ont rien, et ceux qui récoltent peu et qui ont tout.

221. Beaucoup proclament connaissance et sagesse, mais où les trouve-t-on ?

222. Tout comme une clé casse dans une serrure et empêche une autre clé d’entrer, ainsi celui qui cherche sans conviction écoute le prédicateur et s’en va.

223. Un voleur reconnaît le trésor d’un homme riche, et risque sa vie pour le prendre, mais les insensés méprisent les vraies richesses, les évitant à tout prix.

224. Tout comme les porcs ne font pas attention aux joyaux, ainsi les morts méprisent la Loi de Dieu.

225. Le méchant recherche la connaissance pour lui-même, mais le juste, pour un autre.

226. Il y a beaucoup d’apparence de vertu, mais Dieu connaît les cœurs.

227. Un homme ne peut rien recevoir, de grand ou de petit, à moins que cela ne lui soit accordé d’en haut.

228. Dieu se cache ; seul l’œil de la foi peut Le percevoir dans le hasard et les circonstances.

229. La nourriture saine est méprisée par les masses, et la nourriture de mauvaise qualité est prisée ; ainsi la vérité est méprisée, et les mensonges embrassés.

230. Comme la lumière chasse les ténèbres, ainsi la vérité chasse l’erreur, et qui peut empêcher le soleil et le jour ?

231. Le couteau d’un médecin aimant apporte d’abord la douleur, puis la guérison.

232. Les amis ne sont pas déterminés par une attitude amicale, ainsi les ennemis ne sont pas déterminés par leur inimitié.

233. L’insensé est reconnu à sa sottise, et il ne peut rien faire de juste ; mais le sage manifeste sa sagesse bien qu’il ne fasse rien.

234. Lorsque la foi, la patience et la persévérance se tiennent par les bras, peu de choses peuvent les arrêter.

235. L’appréciation est un cadeau et une grande bénédiction pour ceux qui la possèdent, mais elle est sans valeur pour ceux qui en sont dépourvus.

236. Un homme de foi espère et supporte toutes choses, mais un homme sans valeur a peur et désespère de la vie même.

237. L’indigne apparaît devant Dieu et reçoit une récompense, tandis que le digne s’en va désillusionné.

238. Profitables sont les paroles du sage, mais les insensés n’ont pas d’argent pour les acheter.

239. La pluie interrompt le soleil, seulement pour l’aider à produire plus abondamment.

240. C’est Dieu Qui envoie la pluie et le soleil.

241. La solitude est la voie d’une grande compagnie.

242. Pour atteindre les hauteurs, il faut grimper.

243. Plus l’élément est mince et invisible, plus son besoin est grand et urgent.

244. Si l’ignorance est un bonheur, pourquoi, quand la tragédie frappe, s’écrient-ils: « Pourquoi ne nous ont-ils pas avertis ? »

245. Si la cupidité est bonne, pourquoi donner quoi que ce soit aux enfants ?

246. Si le bonheur est la chose principale, pourquoi la mort vient-elle à tous, et pourquoi tout le monde pleure-t-il quand elle arrive ?

247. Si être gros est beau, alors que sont la course, l’agilité, l’énergie, la profondeur de la respiration, les repas modérés, des sièges et des portes de taille normale, et une vie plus longue?

248. Les craintifs rient et les fidèles pleurent ; le jour vient où les larmes sont essuyées du visage du juste et les sourires du visage du craintif.

249. Ceux qui glorifient le Seigneur sont glorifiés, et ceux qui Le méprisent sont détestés.

250. Il y a ceux qui prennent pour donner et ceux qui donnent pour prendre ; ainsi sont les œuvres de Dieu et celles des hommes.

<< PREVIOUS                             NEXT >>

Retour à la liste des articles disponibles en français.