Print Friendly, PDF & Email

Proverbes 501-750

English – French

Nous traduisons ceux-ci quelques-uns à la fois, en commençant par le début.

« Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il a encore enseigné la connaissance au peuple; et il a pesé et sondé, et mis en ordre beaucoup de proverbes. Le prédicateur s’est étudié à trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit est droit, des paroles de vérité. Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et les recueils, comme des clous enfoncés: ils sont donnés par un seul Berger. » (Ecclésiaste 12, 9-11.)

Au milieu de la nuit du 15 au 16 avril 2007, des proverbes m’ont été donnés. Comme un robinet ouvert, ils vinrent, l’un après l’autre, 78 au total. Alors, aussi vite qu’ils étaient venus, ils cessèrent, comme un robinet que l’on ferme. Il n’y eut aucune préméditation, aucune attente et lorsque la fin arriva, il n’y eut rien que je puisse faire pour continuer. Ils étaient là, tout simplement.

Depuis lors le Seigneur m’en a donné davantage, lorsque je suis silencieux, à Sa façon, et quand Il le veut.

Les principes de la vie ont de nombreuses manifestations, chacune d’entre elles pouvant être exprimée comme un proverbe. Un proverbe peut apparaître simple en surface, exprimant une évidence, au point même de donner l’impression que c’est un simplet qui parle. Cependant, à mesure qu’une personne contemple les mots et recherche une signification plus profonde, il ou elle sera récompensé (e) d’un conseil et d’un discernement qui sert bien dans de nombreuses applications de la vie, si Dieu choisit de les lui impartir.

Victor Hafichuk

PROVERBES

1-250     251-500     501-750

 

501. L’esprit simple complique mais le sage simplifie.

502. Si l’un veut être l’ami de Dieu, il doit non seulement être prêt à être l’ami de son ennemi, mais aussi l’ennemi de son ami.

503. La mort est l’esclavage d’essayer d’être quelque chose que vous n’êtes pas ; la vie est la liberté d’être ce que vous êtes.

504. Il vaut mieux être délesté de son fardeau que de s’enfuir avec.

505. Avec des problèmes et des épreuves, le Seigneur détruit le méchant, mais renforce le juste.

506. Ceux qui trébuchent et tâtonnent dans les ténèbres se considèrent comme des phares, mais les phares bannissent les ténèbres.

507. Faire ce qui est juste est un investissement, parfois à court terme, le plus souvent à long terme, mais il est sûr.

508. Il faut d’abord entendre le côté négatif de la vérité avant de recevoir le positif.

509. La vérité et l’erreur dérangent toutes les deux le méchant, mais le juste est indifférent.

510. Celui qui vit par la Loi meurt par la Loi, mais l’homme miséricordieux recevra la grâce de Dieu.

511. Les arbres deviennent grands et sains, mais quel genre de fruits produisent-ils ? Si la force, la fortune, l’influence et l’intelligence sont des vertus, alors Satan est un saint.

512. N’importe quel jour froid et gris est surmonté et éclairé par le soleil qui brille à l’intérieur, mais lorsqu’il fait froid et gris à l’intérieur, les jours les plus lumineux à l’extérieur n’offrent que peu de confort.

513. Là où il y a division, tout est divisé, mais quand il y a unité, toute la bonté est partagée de façon égale.

514. L’homme naît une fois d’en bas pour s’égarer, et à nouveau d’en haut pour être perfectionné.

515. Nous passons nos jours et nos années à travailler jusqu’à ce que la maison soit construite, sans nous rendre compte que nous sommes la maison qui est construite.

516. On peut vivre onéreusement en bas ou à peu de frais au sommet.

517. La bonne volonté fournit les énergies pour accomplir toutes choses, mais les têtus et les obstinés usent leurs biens en résistant.

518. Les serviteurs se tournent vers leurs maîtres humains avec réserve, ne sachant pas que s’ils sont de véritables serviteurs, ils ont libre accès au Très-Haut, avec une liberté et une audace justifiables.

519. Des plantes artificielles bien faites peuvent facilement être prises pour des vraies, et une convivialité bien élaborée prise pour de l’amitié.

520. On ne peut pas dire en regardant si des eaux troubles sont peu profondes ou profondes ; il en va de même pour ceux qui sont éduqués dans le savoir et la sagesse de ce monde.

521. L’homme ne peut rien faire à la perfection, et Dieu ne peut jamais échouer.

522. L’un des moyens les plus efficaces que j’ai trouvé de recevoir une réponse de Dieu à un problème est d’annoncer publiquement, honnêtement que je ne connais pas la réponse.

523. Le règne est établi par ce que l’on donne et non par ce que l’on prend ; celui qui donne librement, se donne à lui-même.

524. Tout comme les chiens urinent sur les bouches d’incendie, ainsi, les méchants méprisent l’eau de la vie offerte à tous les coins de rue.

525. Lorsque la fondation est établie, le caisson est enlevé ; lorsque le bâtiment est terminé, l’échafaudage est emporté.

526. Les choses de ce monde ne périssent pas parce que nous jetons notre dévolu sur elles. Plutôt, nous ne devrions pas jeter notre dévolu sur elles, car de par leur nature et leur but, elles périssent.

527. Les Cieux nous appellent, non pour que nous y allions, mais pour qu’ils viennent ici ; pas dans les temps à venir, mais maintenant.

528. Ils s’enquièrent afin d’entendre ce qu’ils veulent entendre, mais peu de gens supporteront d’entendre la Vérité.

529. Je ne connais pas de meilleur moyen de traiter le démon des ténèbres que de le livrer de façon dynamique à l’éclatante dimension de l’exquise révélation.

530. Être confédéré avec les religieux dans leurs œuvres c’est comme installer une échoppe de fruits avec la bête à l’Arbre de la Connaissance, ce qui amène la tourmente à ceux qui en mangent, mais ceux qui participent à l’Arbre de Vie mangent librement et sont satisfaits.

531. De l’abondance du cœur un homme parle. Si les paroles sont bonnes, il est nourri et satisfait ; si elles sont vaines, il vomira ce qu’il a mangé.

532. Rejettera-on les citrons parce qu’ils sont amers ? Ou prendra-t-on du beurre et du miel pour faire du beurre au citron ?

533. Comme l’effet apaisant d’une pommade de guérison, et comme un verre d’eau froide rafraîchissant par une journée chaude, ainsi la décision de faire ce qui est requis enlève le fardeau de la culpabilité et de la honte de ce qui manque encore.

534. Les hommes choisissent le confort de l’ombre pour éviter le soleil, mais se retrouvent plus profondément enfoncés dans leurs jungles.

535. Celui qui s’aime lui-même méprise tous les autres.

536. Celui qui usurpe l’autorité aura des sujets semblables.

537. Ceux qui méprisent la domination cherchent à dominer.

538. Celui qui fait peu d’éloges et de compliments est peut-être plus un ami qu’il n’y paraît.

539. L’on doit recevoir le contraire de ce que l’on veut afin de recevoir ce qui est désirable.

540. Celui qui critique le plus fort montre qu’il est le plus incapable.

541. Qu’est-ce qu’un homme payera pour la vérité ? Saura-t-il qu’elle ne peut être vendue mais qu’elle lui coûtera sa vie ?

542. Le cœur est révélé dans les feux et exposé dans la tentation.

543. L’objectif n’est pas d’éviter ou de craindre, mais de surmonter les épreuves.

544. Plus nous avons de connaissances, moins nous avons tendance à nous tourner vers le Seigneur.

545. L’argent répond à toutes choses sur terre, mais ses réponses sont noyées par la voix de la Vérité.

546. La Vérité est si forte qu’elle crée des oreilles pour entendre et pousse certains à se boucher les oreilles pour ne pas entendre.

547. Les hommes prennent des droits et insistent sur le fait qu’ils ont droit à des droits, sans considérer que seul le Juste décide de ce qui est juste.

548. Le culturiste lève des poids, non pour le bien des poids, mais pour ce que la levée fait pour son corps ; de même l’homme doit considérer que toutes les œuvres de ce monde sont vanité, excepté la façon dont il est développé intérieurement.

549. La fourmi préfère les surfaces lisses d’en haut pour s’enfuir du danger, mais les crevasses serrantes sont plus sûres.

550. Là où il y a la faim, il y a la vie et la santé.

551. Beaucoup désirent des jours ensoleillés mais la pluie donne ce par quoi on apprécie le soleil.

552. Un bourgeonnement précoce entraîne un risque de destruction par le gel, mais la patience apporte une récompense fructueuse.

553. L’homme riche est riche en soucis, possède beaucoup et cependant a si peu.

554. L’homme riche et l’homme pauvre apprécient la louange des hommes mais l’homme riche doit lutter pour la conserver tandis que l’homme pauvre n’a rien à perdre.

555. Envier le riche, c’est regarder l’apparence extérieure. Regarder l’apparence extérieure, c’est se leurrer.

556. L’insensé recherche des récompenses immédiates mais le sage voit les récompenses qui sont là.

557. Heureux et à l’abri des hommes envieux est l’homme qui a les vraies richesses.

558. Tout comme la force du péché est la Loi, ainsi la force de l’homme du péché est la Loi.

559. La mort scelle le pouvoir, et prépare le chemin vers la vie.

560. Prenez garde lorsque quelqu’un dit: « Je suis une personne raisonnable. » C’est une déclaration très injustifiée et déraisonnable.

561. Si quelqu’un a l’amour, il n’a pas besoin de s’inquiéter d’avoir la sagesse.

562. L’amertume est si établie dans le cœur que seule la mort de l’hôte l’éradiquera.

563. L’incrédulité exige et donne une explication ; la foi n’en a pas besoin et n’en donne aucune.

564. Tout comme les chacals et les hyènes traînent à l’arrière-plan dans l’attente d’un moment sans danger pour attaquer et se nourrir, ainsi les faux accusateurs gardent leurs visages cachés par peur d’être exposés et de la défaite.

565. Lorsqu’il est content d’être ce qu’il est, un brin d’herbe est comme le plus grand des arbres, mais le plus grand des arbres, lorsqu’il est mécontent de son sort, est moins qu’un brin d’herbe.

566. Tous les bons espoirs se réaliseront pour le fidèle, mais les vains espoirs ne valent pas d’être gardés.

567. Il n’est pas mauvais d’avoir tort si le Seigneur le veut ainsi, mais il est mal de regretter d’avoir eu tort si avoir eu tort était la volonté de Dieu.

568. « Comment une personne sans sagesse sait-elle en reconnaître une qui a la sagesse ? Ces choses-là ne sont-elles pas dans la main de Dieu ? »

569. C’est en vain qu’un homme laboure pour être juste, car il n’y a qu’un seul juste, et c’est Dieu.

570. Les pécheurs sont des contradictions de la lumière, étant des enfants des ténèbres.

571. Bien qu’elle soit entourée par les ténèbres, la lumière les pénètre et ne peut pas être arrêtée, mais les ténèbres ne peuvent jamais pénétrer la lumière et doivent céder leur place inévitablement.

572. Un fils de la chair est un cadeau mais un fils de l’Esprit est un miracle.

573. Celui qui détruit et celui qui est détruit appartiennent tous deux à Dieu, comme ceux qui sont épargnés.

574. Beaucoup professent la justice, mais les justes les rechercheront et les éprouveront.

575. La colère de Dieu est contre tous ceux qui font semblant, plus que contre les impies qui ne font pas semblant.

576. Pour eux, les méchants parlent pour Dieu, et les justes parlent contre Lui.

577. Le fruit indique la sorte d’arbre, et le discours est le fruit du cœur, mais, en parlant, le méchant et l’incroyant disent : « Vous ne pouvez pas connaître nos cœurs. »

578. Jour après jour, le Seigneur est miséricordieux et patient ; ainsi les méchants continuent, croyant qu’ils sont à l’abri du jugement.

579. Pourquoi les hommes se mangent eux-mêmes est un mystère, et cependant le plus grand mystère est pourquoi Dieu leur fait miséricorde.

580. L’homme aveugle insiste que des choses ne peuvent être vues, ne considérant pas que certains ont des yeux pour voir.

581. La musique et le bruit ne font qu’un pour l’homme sourd.

582. Un débat entre les méchants tend à l’erreur et à la guerre, mais parmi les justes, à la vérité et à la paix.

583. La bonté et l’unité sont l’état du croyant, mais les méchants sont sujets à l’orgueil, aux querelles et au chagrin.

584. Il n’y a pas de vie dans la bouche du méchant, mais une rivière de santé coule du cœur du juste.

 

 

<< PREVIOUS                             NEXT >>

 

Retour à la liste des articles disponibles en français.