Print Friendly, PDF & Email

Proverbes 251-500

English – French

Nous traduisons ceux-ci quelques-uns à la fois, en commençant par le début.

« Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il a encore enseigné la connaissance au peuple; et il a pesé et sondé, et mis en ordre beaucoup de proverbes. Le prédicateur s’est étudié à trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit est droit, des paroles de vérité. Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et les recueils, comme des clous enfoncés: ils sont donnés par un seul Berger. » (Ecclésiaste 12, 9-11.)

Au milieu de la nuit du 15 au 16 avril 2007, des proverbes m’ont été donnés. Comme un robinet ouvert, ils vinrent, l’un après l’autre, 78 au total. Alors, aussi vite qu’ils étaient venus, ils cessèrent, comme un robinet que l’on ferme. Il n’y eut aucune préméditation, aucune attente et lorsque la fin arriva, il n’y eut rien que je puisse faire pour continuer. Ils étaient là, tout simplement.

Depuis lors le Seigneur m’en a donné davantage, lorsque je suis silencieux, à Sa façon, et quand Il le veut.

Les principes de la vie ont de nombreuses manifestations, chacune d’entre elles pouvant être exprimée comme un proverbe. Un proverbe peut apparaître simple en surface, exprimant une évidence, au point même de donner l’impression que c’est un simplet qui parle. Cependant, à mesure qu’une personne contemple les mots et recherche une signification plus profonde, il ou elle sera récompensé (e) d’un conseil et d’un discernement qui sert bien dans de nombreuses applications de la vie, si Dieu choisit de les lui impartir.

Victor Hafichuk

PROVERBES

1-250     251-500

251. Êtes-vous pieux et dévot ?  Alors pourquoi le dites-vous aux hommes et à Dieu ?

252. Il existe à la fois des étoiles brillantes et sombres, visibles et invisibles, et il y a celles qui, bien qu’elles paraissent plus petites, sont beaucoup plus grandes en taille et en puissance, mais Dieu n’en a créé aucune sans but.

253. Si une étoile heurte la terre, la vie cessera d’exister comme elle a été, et rien ne peut résister à l’impact de la vérité sur la terre.

254. Pourquoi les hommes s’accrochent-ils à la mort comme à la vie et résistent-ils à la vie comme s’il s’agissait de la mort ? La contradiction règne en maître dans le cœur des morts.

255. Les riches sont confiants, ne sachant pas qu’ils sautent sur de la glace mince incapable de les supporter.

256. Des bêtes à deux pattes courent çà et là partout sur la terre, détruisant.

257. Les infidèles à la fois tuent et sont tués, mais les justes donnent la vie et sont tués.

258. Le Seigneur utilise les hommes pour faire venir l’épée et les hommes utilisent Son Nom pour faire de même.

259. Si un homme parle de lui-même, aura-t-il quelque chose à dire ?

260. Celui qui voudrait s’occuper des affaires de cette vie évite les affaires de la suivante.

261. Tout comme la racine gagne de l’humidité pour elle-même et pour les feuilles, et que les feuilles recueillent le soleil pour elles-mêmes et pour la racine, ainsi Dieu a créé le Ciel et la terre l’un pour l’autre.

262. L’apitoiement sur soi-même exige la justice et la considération sans miséricorde.

263. Un insensé méprise l’autorité, ne considérant pas qu’elle est pourvue pour sa sécurité.

264. La rébellion est liée au cœur d’un insensé, mais le bien qui lui sera pris sera son remède.

265. Le destructeur vient déguisé en sauveur, et le sauveur vient comme un destructeur, mais qui peut le discerner ?

266. Même une petite compétence apporte reconnaissance et honneur.

267. En testant les limites, on apprend plus par ce que l’on ne sait pas faire que par ce que l’on sait faire.

268. En acceptant les critiques, que ce soit pour le bien ou pour le mal, on gagne du pouvoir avec ceux qui critiquent.

269. L’humilité est un onguent précieux, dont le parfum traite tous ceux qui sont dans l’assistance.

270. On a acquis la maîtrise lorsque la vérité et la justice sont plus importantes que soi-même.

271. La plus haute autorité ne vient pas par l’âge, la taille, la puissance, la force, la beauté, l’habileté, le sexe, la race, le pedigree, la couleur, la richesse, l’éducation, la formation, le statut, la célébrité ou l’expérience, mais par la vérité et la justice ; un jeune enfant peut la posséder.

272. Celui qui honore Dieu règne sur tout.

273. Des paroles prononcées à la hâte sont comme de la laitue sur les dents de celui qui sourit.

274. Le peureux a peur de tout mais celui qui craint Dieu n’aura peur de rien.

275. La langue est plus forte que l’ensemble de tous les membres, et tellement plus facile à utiliser.

276. Celui qui parle contre son voisin doit être le premier à participer au déshonneur.

277. La correction est facilement disponible pour celui que Dieu favorise.

278. Ceux qui élaborent des lois pour échapper à la loi Divine ne considèrent pas qu’ils mordent à l’appât de leurs propres pièges.

279. Est-ce que l’on exige la discipline pour les autres ou pour soi-même ? Frappe-t-on avec la verge pour le bénéfice d’autrui, ou pour pouvoir régner?

280. Si la vertu peut être jugée selon les apparences, alors on peut voir dans l’obscurité.

281. L’homme riche n’est pas riche sans le pauvre, ni le sage ne l’est sans l’insensé, ni le brave sans le peureux, ni le fort sans le faible, ni celui qui est rapide sans le plus lent ; Dieu les a tous faits.

282. Comme un drapeau dans le vent, ainsi le pécheur flotte au gré des brises dans n’importe quelle direction, mais les justes y sont  indifférents.

283. L’homme arrangerait la formation des nuages et leur fréquence, et l’horaire des pluies ; l’ordre de Dieu est un chaos à ses yeux.

284. L’hyène rit parce qu’elle voudrait déchirer la chair et dévorer.

285. La grande contradiction de la pécheresse est qu’elle ne voit que les péchés d’autrui.

286. Ou trouvera-t-on le sage à moins que Dieu ne pourvoie ? Comment reconnaît-on le sage et que faut-il demander ?

287. Il n’y a que par la sagesse que l’on puisse connaître la sagesse ; pour le simple, la sagesse est folie, mais pour le sage, elle est simple.

288. Que voulez-vous ? On reconnaît un homme par son désir.

289. Même s’il passe sa vie à travailler, l’homme ne peut se rassasier.

290. Quel est le but de la vanité, si c’est la fin des hommes ?

291. Le lapin emprunte à nouveau le même chemin, et se fait prendre au collet.

292. Prenez les mauvaises herbes quand elles sont petites, et évitez beaucoup de labeur et de problèmes.

293. Le méchant, dans sa vanité, prétend être d’accord avec la vérité, et va son chemin, en détruisant.

294. Les mauvaises herbes se cachent jusqu’à ce qu’elles soient nombreuses et fortes pour vaincre celles parmi lesquelles elles prospèrent.

295. À moins que l’on détruise sa racine, une mauvaise herbe reviendra.

296. Bien qu’elles ne soient pas souhaitables, les mauvaises herbes ont leur raison d’être et leur valeur.

297. Un homme envieux et ingrat s’inquiète de ses pertes et oublie que ses gains sont plus grands.

298. Une petite offense jette une grande ombre sur une grande faveur, et une indiscrétion sur une grande œuvre.

299. L’homme se glorifie, mais Dieu vient comme rien qui ait de la valeur ; l’homme s’élève jusqu’ au ciel, mais Dieu S’abaisse à la terre.

<< PREVIOUS                             NEXT >>

 

Retour à la liste des articles disponibles en français.

 

Facebook Comments