Proverbes 1001-1250

English – French

Nous traduisons ceux-ci quelques-uns à la fois, en commençant par le début.

« Et de plus, parce que le prédicateur était sage, il a encore enseigné la connaissance au peuple; et il a pesé et sondé, et mis en ordre beaucoup de proverbes. Le prédicateur s’est étudié à trouver des paroles agréables; et ce qui a été écrit est droit, des paroles de vérité. Les paroles des sages sont comme des aiguillons, et les recueils, comme des clous enfoncés: ils sont donnés par un seul Berger. » (Ecclésiaste 12, 9-11.)

Au milieu de la nuit du 15 au 16 avril 2007, des proverbes m’ont été donnés. Comme un robinet ouvert, ils vinrent, l’un après l’autre, 78 au total. Alors, aussi vite qu’ils étaient venus, ils cessèrent, comme un robinet que l’on ferme. Il n’y eut aucune préméditation, aucune attente et lorsque la fin arriva, il n’y eut rien que je puisse faire pour continuer. Ils étaient là, tout simplement.

Depuis lors le Seigneur m’en a donné davantage, lorsque je suis silencieux, à Sa façon, et quand Il le veut.

Les principes de la vie ont de nombreuses manifestations, chacune d’entre elles pouvant être exprimée comme un proverbe. Un proverbe peut apparaître simple en surface, exprimant une évidence, au point même de donner l’impression que c’est un simplet qui parle. Cependant, à mesure qu’une personne contemple les mots et recherche une signification plus profonde, il ou elle sera récompensé (e) d’un conseil et d’un discernement qui sert bien dans de nombreuses applications de la vie, si Dieu choisit de les lui impartir.

Victor Hafichuk

PROVERBES

1-250     251-500     501-750   751-1000   1001-1250

1001. Malheur à ceux qui favorisent les personnes riches et célèbres – ils seront méprisés.

1002. La nation et le gouvernement qui interdisent les bonnes choses et promeuvent le mal sont méchants – la destruction fera sûrement des ravages.

1003. Malheur aux gens qui sont orgueilleux et fiers – ils tomberont.

1004. Malheur à la nation qui est fière d’elle-même – elle sera bientôt humiliée.

1005. Malheur à la nation qui cherche la vie facile – elle aura des souffrances.

1006. Malheur à la nation qui vit pour se faire plaisir et se divertir – elle pleurera assez tôt.

1007. Malheur à la nation qui abandonne la loi de Dieu – ce sera une terre de chaos sans loi.

1008. Malheur à la nation dont les lois et les décisions sur la justice et le bien-être sont achetées et déterminées par ceux qui cherchent à en tirer profit – elle sera appelé injuste.

1009. Malheur à la nation qui ne se confesse pas et ne se repent pas de son passé – le passé se lèvera pour la hanter de multiples façons.

1010. Malheur à la nation qui craint les voix fortes des insensés et ignore la petite voix tranquille de la sagesse – chercher à plaire à l’homme n’est pas bon – elle tombera dans des chemins insensés.

1011. Malheur à la nation qui retire le droit de son peuple à parler librement pour le bien et à se défendre – le discours fructueux sera perdu.

1012. Malheur au peuple dont les lois exonèrent la perversion et condamnent ceux qui protestent contre elle – la débauche s’ensuit.

1013. Malheur à la nation qui promeut la perversion sexuelle – elle sera séduite et violée.

1014. Malheur à la nation qui punit le bien et récompense le mal – elle sera confuse.

1015. Malheur à la nation dont les lois peuvent être utilisées par ses ennemis contre ses propres citoyens pour le mal – elle a renoncé à sa liberté.

1016. Malheur aux gens qui décident pour le bien des apparences et non pour la substance – ils seront aveugles.

1017. Malheur aux gens qui se tournent vers l’homme pour le salut et le bien-être – ils souffriront.

1018. Malheur à la nation qui choisit des dirigeants qui flattent et promettent pour avoir le pouvoir – elle sera subjuguée.

1019. Malheur au peuple dont les dirigeants sont choisis pour leur richesse et leur popularité – ils seront opprimés par la vanité.

1020. Malheur aux gens qui favorisent les dirigeants qui font de nombreuses et de grandes promesses – ils seront déçus.

1021. Malheur à la nation dont les dirigeants formulent des mots pour tromper leur peuple – elle croira des mensonges.

1022. Malheur au peuple dont les dirigeants se satisfont – ils seront négligés.

1023. Malheur à la nation dont les dirigeants gouvernent pour régner – elle sera sans loi.

1024. Malheur à la nation qui honore la mauvaise religion au nom de la liberté religieuse – elle perdra sa liberté.

1025. Malheur à la nation qui est remplie de parodie de la religion – elle sera moquée.

1026. Malheur à la nation qui oblige toutes choses à être unes afin d’obtenir l’unité – elle sera divisée.

1027. Malheur à la nation qui craint les minorités et les traite comme des majorités – elle sera diminuée.

1028. Malheur aux gens qui donnent la liberté à ceux qui haïssent leur nation – ils n’auront pas de nation.

1029. Malheur à la nation dont le peuple doit se battre avec son gouvernement pour obtenir des droits raisonnables – ils ont déjà perdu et les méchants règnent.

1030. Malheur à la nation qui donne aux riches et ignore les pauvres – elle sera pauvre.

1031. Malheur à la nation qui opprime ses pauvres – elle sera opprimée.

1032. Malheur à la nation qui tue les faibles et les sans défense – elle sera faible et sans défense lorsque son tueur viendra.

1033. Malheur à la nation qui fait travailler juste pour le travail et non pour des avantages pratiques – ses efforts seront vains et tendront vers la pauvreté.

1034. Malheur à la nation qui empoisonne sa nourriture – elle tombera malade et mourra.

1035. Malheur aux gens qui interdisent le lait cru créé par Dieu mais approuvent des substances nocives artificielles – ils seront malades.

1036. Malheur à la nation qui opprime et néglige ses producteurs de nourriture – elle aura faim.

1037. Malheur à la nation qui néglige son air, sa terre, ses rivières, ses lacs, ses champs et ses forêts – elle perdra la vie.

1038. Malheur à la nation qui n’élimine pas ses déchets – elle sera polluée.

1039. Malheur aux gens dont les docteurs sont des dieux – ils souffriront des fruits de l’idolâtrie.

1040. Malheur à la nation qui traite les symptômes plutôt que les causes – elle se trompe à mort.

1041. Malheur à la nation de gloutons et d’ivrognes – elle sera menée à la dette et à la pauvreté.

1042. Malheur à la nation qui fait la guerre pour faire du gain – elle perdra.

1043. Malheur à la nation qui est silencieuse face à l’injustice contre ses voisins – l’injustice est à ses portes.

1044. Malheur à la nation qui dépense plus qu’elle n’a et ne se prépare pas pour un jour de manque – elle sera dans le besoin.

1045. Malheur à la nation qui a une dette envers une autre – elle sera sa servante.

1046. Malheur à la nation qui utilise de l’argent trompeur – elle se fera voler.

1047. Malheur à la nation qui ne protège pas ses petits – elle vieillira seule.

1048. Malheur à la nation qui enseigne à ses enfants que tout est hasard – elle a méprisé son Bienfaiteur.

1049. Malheur à la nation qui oublie Dieu – elle sera oubliée.

1050. Le sage recevra la correction ; il verra toujours qu’il y en a besoin de plus.

1051. Celui qui cesse de recevoir des réprimandes a cessé d’être sage.

1052. Celui qui refuse de recevoir la correction d’un enfant pauvre ne la recevra pas d’un homme riche.

1053. Les enfants ont beaucoup à apprendre mais aussi beaucoup à enseigner.

1054. La connaissance et la préparation aident à éliminer le doute et la peur.

1055. L’homme qui mesure par l’argent n’a pas de repos, et celui qui n’a pas de repos n’a pas d’argent.

1056. Plus un homme valorise les biens de ce monde, moins il apprécie Celui Qui les lui a donnés.

1057. Si l’argent est considéré comme la source de l’accomplissement, il faut alors l’obtenir dans son entièreté et bien plus encore.

1058. Nombreux sont ceux qui aspirent à la perfection dans ce monde, mais ils ne réussissent qu’à se dépasser les uns les autres dans l’imperfection.

1059. Le cœur est attendri par les épreuves, mais celui qui s’endurcit sera détruit.

1060. Un seul l’emportera sur toutes choses, et c’est celui qui donne sa vie pour Celui Qui a donné Sa vie pour tous.

1061. Beaucoup enseignent, mais combien vivent ? Beaucoup commencent un bon travail, mais peu à peu s’attachent aux moyens, perdant leur appréciation pour la fin.

1062. Celui qui mesure par l’argent fera des erreurs de calculs – c’est une traître mesure.

1063. Le mal qui arrive aux élus et aux fidèles produit le bien, apportant un grand trésor.

1064. L’élu qui fait le mal ne fait pas de mal à Dieu mais à lui-même, car qui peut nuire à Dieu ? Mais quand il se fait du mal, il blesse Dieu, car Dieu l’aime.

1065. L’argent est un mètre ruban trompeur qui s’enroulera soudainement et sans avertissement.

1066. Celui qui fixe son cœur sur les richesses sera troublé, mais celui qui fixe son esprit sur la Source de toutes choses aura la paix.

1067. L’argent ne peut pas s’introduire et voler ; il ne peut voler un homme que s’il lui ouvre la porte.

1068. Je suis détesté et craint par beaucoup, mais je les aime tous parce que le Fils de Dieu l’a fait ainsi.

1069. Un homme riche peut-il avoir la paix ? Qu’il abandonne ses richesses pour l’amour de Dieu et il le verra rapidement ; s’il ne le fait pas, il ne le verra jamais.

1070. Le temps est l’ami de ceux qui travaillent fidèlement pour le bien, mais c’est une contrariété pour les paresseux, les égoïstes et les cupides.

1071. Qui sait gérer les richesses ? Dieu ne les utilise-t-Il pas pour S’occuper de lui ?

1072. Comme quelqu’un qui ne peut jamais boire suffisamment d’eau pour se nourrir, ainsi les richesses ne satisfont jamais.

1073. Les richesses ont des ailes plus rapides que n’importe quel faucon et volent ici et là sans avertissement.

1074. Qu’est-ce qui fixe le prix des richesses trompeuses ? La tranquillité d’esprit, la satisfaction, le confort, la santé, les vrais amis, la famille et la vie.

1075. L’argent est un no man’s land avec des frontières amovibles qui ne peuvent être connues.

1076. Quelle quantité de nourriture pouvez-vous manger chaque jour ? Qui se soucie de ce que vous portez ? De combien de lits avez-vous besoin chaque nuit ? Les maisons sont-elles pour toujours ?

1077. Celui qui s’installe dans son échafaudage et renonce à son projet de vivre dans la maison qu’il construit n’est pas sage.

1078. Les bonnes choses augmentent leur valeur lorsqu’elles sont retirées, et la valeur des mauvaises choses est reconnue quand elles ont fait leur œuvre.

1079. Parce qu’une imitation représente mal l’original ou n’arrive pas à sa hauteur, les hommes sans compréhension discréditent l’original.

1080. Il y a un temps et un lieu pour se réjouir, et un temps et un lieu pour pleurer ;

1081. Un temps et un lieu pour bénir, et un temps et un lieu pour maudire ; un temps pour être satisfait et un temps pour être mécontent ;

1082. Un temps pour être amical et un temps pour être hostile ; un temps pour louer et un temps pour réprimander et réprouver ;

1083. Un temps pour aimer et un temps pour haïr ; un temps pour être doux et un temps pour être dur ;

1084. Un temps pour chanter de joie et un temps pour gémir de chagrin ; un temps pour pleurer de tristesse, et un temps pour pleurer de joie ;

1085. Un temps pour ce qui est approprié et un temps pour ce qui est inapproprié ;

1086. Un temps pour agir, et un temps pour faire une pause et être immobile ; un temps pour commencer et un temps pour terminer ; un temps pour achever, et un temps pour laisser inachevé ;

1087. Un temps pour travailler et un temps pour se reposer ; un temps pour travailler et un temps pour jouer ; un temps pour travailler et un temps pour prier ;

1088. Un temps pour gagner et un temps pour dépenser ; un temps pour donner et un temps pour recevoir ; un temps pour accorder et un temps pour refuser ;

1089. Un temps pour avancer et un temps pour reculer ; un temps pour se dépêcher et un temps pour retarder ;

1090. Un temps pour la protection et un temps pour la vulnérabilité ; un temps pour être caché et un temps pour être exposé ; un temps pour révéler et un temps pour cacher ;

1091. Un temps pour la maladie et un temps pour la santé ; un temps pour réussir et un temps pour échouer ; un temps pour se tenir debout et un temps pour tomber ;

1092. Un temps pour se développer et grandir, et un temps pour être élagué et purgé ; un temps pour être exalté, et un temps pour être humilié ;

1093. Un temps pour rassembler et un temps pour éparpiller ; un temps pour réunir et un temps pour disperser ;

1094. Un temps pour saisir et un temps pour lâcher ; un temps pour ouvrir et un temps pour fermer ;

1095. Un temps pour se taire et un temps pour parler ; un temps pour voir et un temps pour être aveugle ;

1096. Un temps pour être insensé, et un temps pour être sage ; un temps pour comprendre, et un temps pour être confus ;

1097. Un temps pour la prospérité et un temps pour la pauvreté ; un temps pour l’embonpoint et un temps pour la maigreur ; un temps pour manger et un temps pour jeûner ;

1098. Un temps pour obéir et un temps pour commander ; un temps pour obéir et un temps pour désobéir ;

1099. Un temps pour la faiblesse et un temps pour la force ; un temps pour céder et se soumettre, et un temps pour combattre et vaincre ;

1100. Un temps pour la pression et un temps pour le soulagement ; un temps pour opprimer et un temps pour être miséricordieux ;

1101. Un temps pour que les cauchemars deviennent réels et un temps pour que les rêves deviennent réalité ;

1102. Un temps pour juger, et un temps pour être jugé ;

1103. Un temps pour être exalté, et un temps pour être abaissé ; un temps pour la gloire et un temps pour la honte.

1104. Un temps pour les enfants, et un temps pour être sans enfants ; un temps pour les pères et les mères, et un temps pour les fils et les filles ;

1105. Il y a un temps pour tout, et un temps où il n’y a pas de temps pour quoi que ce soit. Il y a un temps et une saison pour toutes choses.

1106. Comme l’eau érode un rocher sans qu’on ne s’en aperçoive, ainsi un homme s’éloigne du chemin de façon progressive.

1107. Le lait renversé n’est jamais rédimé par une plainte ; il ne fait que de surir et dégage finalement une puanteur putride.

1108. Le visage et les paroles d’un menteur cachent le cœur et son intention, mais les fruits le révèlent en temps voulu.

1109. Le simple croit aux hommes et à tout ce qu’ils disent.

1110. Le fier et rebelle dit : «Tout ce qui est dit et fait contre moi est offensant, injustifié et mal. »

1111. Le flatteur est pris au piège et détruit par ses propres mots.

1112. Le fier dit : « Je suis humble » ; l’insensé dit : « Je suis sage » ; le menteur dit : « Je ne mens jamais » ; le brutal dit : « Je suis raisonnable » ;

1113. Celui qui juge est offensé lorsqu’il est jugé ; le cruel plaide pour qu’on lui fasse miséricorde ;

1114. Celui qui est haineux déteste être haï ; le tyran exige d’être traité de façon juste ; l’impitoyable se montre miséricordieux jusqu’à ce qu’il obtienne son désir.

1115. Pour les avides, faire preuve de générosité, c’est comme pour un poêle de cacher sa chaleur.

1116. L’égoïste s’attend à être traité généreusement, ne considérant pas que ceux dont il convoite les biens aiment aussi recevoir.

1117. Comme le mercenaire se montre compatissant, le voleur donne pour prendre ; le prédicateur prêche pour lui-même ; et Naïveté les croit tous.

1118. Ceux qui placent leur foi dans ce qui est visible sont aveugles.

1119. La chair est faible et ne sert de rien ; la puissance dans l’esprit détermine toutes choses.

1120. La bataille est dans les cieux, et le cours de la terre y est déterminé.

1121. Donnez à une pierre le pouvoir spirituel et elle vaincra un roi glorieux qui a confiance en lui-même.

1122. Moins un homme voit, plus il se fie à ce qu’il voit.

1123. Le pouvoir n’est pas dans le nombre, la puissance, la prospérité, la connaissance, l’âge, le sexe ou la taille, mais en Dieu, Qui donne comme Il le veut.

1124. Heureux est l’homme qui met sa confiance en Dieu ; il prévaudra toujours.

1125. Même en cas d’échec, l’homme de foi vainc.

1126. Regardez-vous l’extérieur ? Ne vous laissez pas tromper ; ayez des yeux pour ce qui est au-delà.

1127. Bien qu’il semble que la terre soit paisible et calme, les batailles font rage dans les Cieux, où toutes choses sont déterminées.

1128. Ce n’est pas le puissant mais le juste qui a une raison d’espoir certain.

1129. La foi est le carburant qui donne de la puissance au moteur de la création. Sans elle, rien de valable n’est accompli ; avec elle, rien n’est impossible.

1130. Le conformisme est une maladie ; tous ceux qui en sont affligés tombent malades et s’approchent de la mort.

1131. Celui qui, pour le droit, résiste au conformisme sera épargné, mais celui qui se conforme pour s’épargner périra.

1132. Comme un avion décolle face au vent, il doit en être de même pour l’âme qui commence son voyage spirituel.

1133. Une marée peut emporter une personne n’importe où, mais ceux qui défient la marée savent où ils vont.

1134. Les multitudes se conforment ; ainsi celui qui va à contre-courant se retrouvera contraire à beaucoup.

1135. Les voies de circulation vers Dieu sont presque vides, mais pleines sont celles qui s’éloignent de Lui.

1136. Le non-conformiste pour le bien est comme quelqu’un qui roule à contre-sens, mais s’il l’emporte, il trouvera Dieu.

1137. Pour un bâton, flotter au gré de la rivière est facile et naturel, mais flotter à contre-courant est impossible sans intervention.

1138. Le haut est le bas et le bas est le haut ; dedans est dehors, et dehors est dedans ; la lumière est l’obscurité et l’obscurité est la lumière ; la vérité est l’erreur et l’erreur est la vérité ; le bien est le mal et le mal est le bien ; la sagesse est la folie et la folie est la sagesse. Il en va de même pour le ciel et la terre.

1139. Un spectacle grotesque rôde sur toute la terre – des hommes avec des têtes plus grosses que leurs corps, et des bouches plus grandes que leurs têtes.

1140. J’ai découvert une chose désagréable – les hommes dans la prospérité oublient Dieu, et ceux qui sont en difficulté et dans le besoin ne se souviennent pas de Lui.

1141. Les gens se rassembleront toujours autour d’un homme, d’une religion, d’un drapeau, d’une nation, de la fortune, de la renommée et de toute sorte de philosophie, mais ils rejetteront systématiquement Celui Qui les a créés.

1142. Comme un rocher est érodé par l’eau sans qu’on ne s’en aperçoive, ainsi un homme s’éloigne du Chemin.

1143. Seigneur, nous sommes tous comme des bêtes brutales sans Toi. Tu es la seule différence, et aucun de nous ne peut s’attribuer de mérite pour Toi.

1144. Cinq minutes peuvent être comme un demi-siècle et un demi-siècle comme cinq minutes.

1145. Comme nous traitons les autres, ainsi c’est enregistré de manière indélébile dans nos cœurs et nos visages et ne peut être dissimulé.

1146. Pour les croyants, nous sommes comme une brise fraîche et délicieuse et une boisson rafraîchissante d’eau délectable par une journée chaude, mais pour les méchants, comme un ouragan ou une tornade, et un puisard.

1147. De même que les ténèbres manifestent la lumière, ainsi les mensonges et la fausseté donnent l’occasion de témoigner de la vérité.

1148. La Vérité est désagréable pour les méchants, mais agréable pour ceux qui ont faim et soif de ce qui est juste et bon.

1149. Ceux qui sont en bonne santé aiment le Médecin parce qu’Il les a guéris, mais ceux qui sont malades Le haïssent parce qu’ils n’ont pas connu Ses bienfaits.

1150. Comment se fait-il que ceux qui sont dans le plus grand besoin méprisent le plus les dispositions disponibles pour répondre à leur besoin ?

1151. Peu de choses sont requises du méchant, mais le juste doit payer cher.

1152. Celui qui ne sait pas pardonner à son ennemi n’est pas différent de son ennemi.

1153. Apprendre coûte, mais en tant que bon investissement, cela paie aussi.

1154. Toute inimitié envers Dieu est vaine, car Il a fait Ses ennemis pour Lui-même jusqu’au moment fixé où Il les élimine.

1155. La foi est savoir que Dieu contrôle pleinement chaque détail.

1156. Doutez-vous de vous-même ou doutez-vous de Dieu ? Dieu n’est-Il pas au-dessus de vous ? Pourquoi avoir des doutes sur vous-même lorsque vous pouvez exercer votre foi en Dieu ?

1157. Le Seigneur Dieu récompense chaque homme selon son cœur, parfaitement.

1158. La foi, c’est de savoir que rien n’est sous notre contrôle.

1159. Mieux vaut être dans le processus difficile du renouvellement que dans le processus agréable de la destruction.

1160. Quelle valeur la vie a-t-elle si on ne peut pas vivre ?

1161. Les créatures ne se sauvent pas avec l’aide du Créateur, et le Créateur ne sauve pas Ses créatures avec leur aide ; le Créateur fait ce qu’Il veut avec toutes Ses créatures.

1162. Les justes seront condamnés par le monde, non pas pour avoir mal fait, mais pour avoir eu tort, parce que pour le monde la justice est erronée.

1163. Aucun tort ne peut être imputé aux élus, dès lors le monde les déteste.

1164. Le destructeur doit être autorisé à détruire ce qui doit être détruit, puis le destructeur sera détruit.

1165. Comme un désert aride ne peut être fructueux, un cœur tracassé et inquiet ne peut rien produire de bon.

1166. Les troubles nés du mal produisent la peur et la confusion, mais les tribulations et la souffrance venant de Dieu produisent la révélation et la compréhension.

1167. L’adorateur d’un héros est son pire ennemi.

1168. L’amour de l’homme est haine et la haine de Dieu est amour ; la haine de Dieu est à préférer.

1169. La surabondance et le manque sont des détriments équivalents.

1170. Si les morts peuvent être ressuscités, comment quelque chose peut-elle être trop tard pour Dieu ?

1171. Le tranchant est accru par une pierre, de même on est amélioré par la difficulté.

1172. Un papier de verre grossier est nécessaire pour les surfaces rugueuses, de même, la rugosité est nécessaire pour le rugueux d’esprit.

1173. Un léopard semble câlin et attrayant, mais il est mortel. Ainsi il y a les cruels en esprit qui se montrent raffinés.

1174. Le bœuf est une brute bestiale qui est douce et serviable, et le pauvre ouvrier ne doit pas être méprisé.

1175. Rusée est la victime dans ses stratagèmes ; elle ne voit aucun défaut en elle-même.

1176. Comme un chat vit sa vie sans connaître sa propre nature, ainsi la victime perpètre sans considération.

1177. Les perpétrateurs sont d’abord leurs propres victimes.

1178. Éloignez-vous de la mort et de l’enfer – faites à votre prochain comme vous voudriez qu’il vous fasse.

1179. Nous choisissons nos ennemis et amis, aussi nombreux que nous le voulons.

1180. Chausse-toi des chaussures de ton prochain, et puis si Dieu te chaussait des pieds de ton prochain, tu auras assez pour juger le juste jugement.

1181. Un bâton sur le dos du méchant suscitera des protestations, jusqu’à ce que le méchant ne soit plus méchant.

1182. On reconnaît un homme à sa réponse, qui est parlée avec le cœur.

1183. Nous luttons avec nous-mêmes dans le vain espoir de vaincre un ennemi trop grand pour nous.

1184. Notre dépravation est-elle plus grande que notre Créateur ? Ne peut-Il pas défaire ce qui est pourri ?

1185. Dieu ne peut-Il pas faire ce qu’Il veut et restaurer à volonté ? Ne restaurera-t-Il pas si c’est Son intention de le faire? Et que pouvons-nous faire si ce n’est pas Son intention de restaurer ?

1186. Les fils de la résurrection ne peuvent retourner qu’avec l’intention de ressusciter les autres, jamais de rejoindre les morts.

1187. De même qu’une chenille devient un flutterby, ainsi les fils de la terre deviennent des fils des Cieux.

1188. Les fils de correction sont autorisés à accepter la tombe afin de devenir fils de la résurrection.

1189. Les hommes recherchent le bonheur, mais les fils de Dieu ont beaucoup mieux.

1190. Satan fait ressortir le meilleur de l’homme et Dieu fait ressortir le pire.

1191. Avoir un gros portefeuille, est-ce sage ? S’il est dans la poche arrière, il est inconfortable de s’asseoir ou de s’allonger. S’il est dans la poche avant, il crampe le pantalon lorsqu’on s’assied. Lorsqu’il est ouvert, des spectateurs avides se demandent comment ils pourraient l’obtenir.

1192. Si un gros portefeuille est perdu, il y a davantage à regretter. N’y a-t-il pas mieux à faire que de transporter et d’afficher l’abondance ? Il en est de même des richesses de ce monde.

1193. Parce que la lumière artificielle peut révéler des choses des ténèbres, il est supposé que la lumière est de Dieu, et non des hommes.

1194. Les créatures qui creusent et celles qui nagent, les créatures qui volent et celles qui rampent, les créatures qui aiment la lumière et celles qui s’en cachent, les bêtes à la fois subtiles et stupides, les saints et les pécheurs – Dieu est le Seigneur de tous.

1195. Les hommes ne diront jamais la vérité, sauf s’ils en tirent profit.

1196. Méfiez-vous et jugez la plainte des victimes avec vigilance.

1197. Ceux qui se plaignent le plus fort en tant que victimes sont les plus grands perpétrateurs.

1198. Les épreuves et les tribulations vont et viennent, mais Dieu demeure.

1199. Les hommes sont toujours prématurés ou en retard, mais le timing de Dieu est toujours parfait.

1200. Les dirigeants sages recherchent des compléments, mais les insensés, des compliments.

1201. La piqûre de l’abeille est douloureuse, mais quelle créature fournit la vie et la douceur de l’abeille ?

1202. Les ennemis de l’abeille sont blessés, mais les amis de l’abeille sont bénis.

1203. Comme les papillons de nuit se cachent de la lumière du jour et ne peuvent pas résister à la lumière artificielle pendant la nuit, ainsi font les hommes.

1204. Alors que je nourrissais les oiseaux, j’ai observé que certains s’envolaient à mon approche beaucoup plus tôt que d’autres. Certains ont continué à se nourrir pendant que j’étais proche, tandis que d’autres n’osaient pas le faire. Puis j’ai considéré que ceux qui reconnaissent la sécurité de la main qui les nourrit sont bénis, tandis que d’autres qui ne reconnaissent pas la main prévoyante vivent dans une peur continuelle.

1205. Mon cœur se réchauffe lorsque les oiseaux me font confiance et picorent dans ma main. Il ne me plaît pas de voir que d’autres s’envolent à la moindre provocation, bien qu’aucun danger ne menace.

1206. De même que les papillons de nuit évitent le soleil mais sont attirés par la lumière artificielle, ainsi ceux qui n’ont pas de cœur pour la Vraie Lumière sont attirés par les œuvres des hommes.

1207. Une fois le ciment coulé, il y a peu de temps pour le changer avant qu’il ne durcisse et qu’il reste à jamais tel qu’il a été coulé.

1208. Vous voyez un homme qui sait qu’il n’est pas digne de récompense bien qu’il accomplisse fidèlement son devoir ? Vous voyez un homme qui croit.

1209. Parce que le sol est dur et non préparé pour les semailles, cela signifie-t-il qu’il ne faut pas y amener la charrue ?

1210. Le médecin qui donne le diagnostic est traité comme s’il avait donné la maladie.

1211. Le porteur de bonnes nouvelles est loué, et le porteur de mauvaises nouvelles est méprisé ; cependant chacun est seulement responsable du rapport et non de l’événement.

1212. Qu’est-ce qu’un proverbe sinon un moyen d’exprimer les réalités observées de l’existence par des mots soigneusement choisis ?

1213. Avec ceux qui ont la faveur du Seigneur, bien qu’ils aient peur, il y a paix et sécurité, mais avec les méchants, bien qu’ils soient confiants, il n’y a que colère.

1214. Le Seigneur attend et éprouve Son peuple comme s’Il n’était pas fidèle, mais en temps voulu, Il Se montre fidèle et les rémunère pleinement.

1215. Béni est celui qui souffre mais reste fidèle ; il sera récompensé le moment venu.

1216. Avec le Seigneur il y a un grand trésor, mais sans Lui il y a une parfaite pauvreté.

1217. Il n’y a pas de sécurité excepté le Seigneur, et il n’y a pas de danger sauf avec le Seigneur.

1218. Avec honte, nous recevons notre récompense, jusqu’à ce qu’elle essuie les larmes et fasse que nos souffrances et nos épreuves en vaillent plus que la peine.

1219. Pourquoi demandez-vous : « Où est le Seigneur ? » Où n’est-Il pas ?

1220. La foi est de marcher au pas au rythme d’un tambour d’en haut.

1221. La vérité n’est pas un voyage, mais une destination à laquelle on peut arriver plus tôt qu’on ne le pense.

1222. « Je ne crois plus à cause de ce que ce soi-disant croyant a fait ou dit », dit celui qui est amer. La vérité est qu’il a seulement été exposé pour la croyance qu’il n’a jamais eue.

1223. Les insensés utiliseront toutes les excuses pour se justifier dans leur incroyance.

1224. « J’étais offensé! » hurle le fier et le méchant, sans considérer que le Juste a été tué par ceux qui étaient offensés comme lui.

1225. Il y avait un homme qui vivait confortablement en tant que citoyen dans un certain pays. Il entendit qu’il pourrait aussi prospérer dans un pays voisin. En examinant, les avantages lui plurent, alors il obtint une deuxième citoyenneté.

Peu de temps après, une guerre éclata entre les deux nations. Il n’était pas facile de dire comment la guerre se terminerait, mais il se souciait seulement d’être du côté des vainqueurs. Il ne voulait pas risquer sa vie en se battant pour l’un ou pour l’autre.

Il ne fallut pas longtemps avant qu’il ne reçoive une notice d’enrôlement de chaque nation pour servir au combat. Il a réfléchi à ce qu’il fallait faire et s’est dit : « Je dirai à chaque nation que j’appartiens à l’autre. De cette façon, je peux éviter de me battre et garder ouvert mon choix de citoyenneté. Je vivrai avec le vainqueur quand ce sera fini. »

Le jour vint où une caisse en bois fut livrée d’un pays à l’autre, avec une lettre d’accompagnement – « Nous sommes tombés par hasard sur un double citoyen de nos nations qui, tout en bénéficiant de nos avantages, a refusé de s’engager avec nous dans notre guerre contre vous, étant aussi un citoyen de votre nation. Ci-joint, donc, vous trouverez votre moitié. »

1226. Le pardon pour une offense commise est le plus beau présent que l’on puisse faire ou recevoir.

1227. L’impardon est la plus grande offense que l’on puisse commettre contre un autre.

1228. Le pardon est comme un barrage ouvert pour restaurer le débit du fleuve de la vie.

1229. L’impardon détruit et le pardon ravive.

1230. Qui ne pardonnera pas si ce n’est celui qui ne veut pas vivre ?

1231. La paix est à l’homme qui préfère endurer le mal plutôt que de le rendre.

1232. Ceux qui pardonnent sont pardonnés, mais ceux qui ne pardonnent pas, le font contre eux-mêmes.

1233. Une rancune empoisonne l’âme et tue celui qui l’entretient.

1234. Comme un cancer ronge les organes internes, ainsi le ressentiment dévore l’âme.

1235. Maudit est l’homme qui en maudit un autre sans raison.

1236. Bénis sont ceux qui rendent une bénédiction pour des malédictions ; ils hériteront du Royaume des Cieux.

1237. Le pardon est un baume précieux de guérison pour ceux qui le reçoivent, et la gloire et la puissance d’un guérisseur divin chez ceux qui le donnent.

1238. De même que des rideaux sont fermés sur une fenêtre pour dissimuler, ainsi un intrigant ne regarde pas dans les yeux de peur de révéler les pensées et les intentions de son cœur.

1239. Il vaut bien mieux expliquer à un enfant simple qu’à un homme intelligent.

1240. Les grandes paroles et les grandes pensées sont pour les grands hommes, mais Dieu considère les humbles et les simples.

1241. Prenez garde que la paille que voyez dans l’œil de votre voisin ne soit qu’un reflet de la poutre dans votre œil.

1242. Il est plus facile de compter de nombreux mots que de faire compter peu de mots.

1243. Ceux qui sont fiers et présument rassembler des admirateurs sont, peu à peu, humiliés devant tous.

1244. Seuls les sages savent combien ils sont insensés ; seuls les insensés savent combien ils sont sages.

1245. Ceux qui trouvent facile de le dire ont du mal à le vivre, mais ceux qui ont souffert font attention à leurs paroles.

1246. La reconnaissance est un trésor pour lequel on peut être très reconnaissant.

1247. Comme de l’eau déversée trouve son chemin dans tous les coins et recoins, se précipite vers les niveaux les plus bas et s’élève pour couvrir les plus grandes hauteurs, ainsi un jugement parfait vient et personne n’échappera.

1248. Les timides répondent avec audace, mais ceux qui cherchent du courage ne le trouvent pas en eux-mêmes.

1249. Celui qui délivre de la peur reçoit un grand honneur et une grande gloire.

1250. Dans les plus grandes malédictions se cachent les plus grandes bénédictions.

<< PREVIOUS                             NEXT >>

Retour à la liste des articles disponibles en français.

Leave a Reply