Démons et maladie mentale

EnglishFrench – Spanish

Qu’est-ce que Dieu a à dire à propos de la maladie mentale ?

Les sages de ce monde ont conçu les soi-disant sciences de la psychologie et de la psychiatrie, parmi d’autres, pour traiter la maladie mentale. Les experts médicaux ont donné à la maladie mentale des analyses et des définitions théoriques et ont développé des médicaments synthétiques et des thérapies telles que l’électro convulsivothérapie (ECT), anciennement connue sous le nom de traitement par électrochocs, pour traiter les malades. Est-ce que les praticiens savent ce qu’ils font ?

N’avez-vous jamais pensé que nulle part dans la Bible, le Manuel d’Autorité sur la Nature et le Comportement Humains, on ne parle ou décrit la maladie mentale de la manière dont la société médicale le fait ? Mais que trouve-t-on bien dans les Écritures qui puisse facilement expliquer la maladie mentale ? Les Écritures parlent de possession démoniaque. C’est exact ; le cœur du problème est invariablement spirituel, et se manifeste mentalement et physiquement.

Dès lors, que faut-il faire avec des personnes troublées et enchainées par des démons ? Les praticiens ne connaissant pas le Seigneur Jésus-Christ peuvent-ils régler le problème spirituel ? Non. Peu importe s’ils se disent exorcistes, ou s’ils ont des diplômes médicaux. Oh, ils peuvent sembler maîtriser les entités spirituelles qui se manifestent, altérer un comportement, et d’une façon ou d’une autre masquer les symptômes, mais ils n’ont aucun pouvoir sur le monde spirituel. Voici ce que Jésus dit à Ses disciples, ceux qui croient en Lui, les seuls ayant autorité sur les esprits :

Marc 16:16-18 LSG
(16) Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné.
(17) Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru :
en Mon Nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ;
(18) ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris.

Luc 10:17-20 LSG
(17) Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en Ton Nom.
(18) Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.
(19) Voici, Je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.
(20) Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les Cieux.

Les démons étaient communs au temps de Jésus, et ils ne sont pas moins communs aujourd’hui, peut-être plus, vu que les hommes sont pour la plupart issus de nations païennes (non-croyantes) et sont arrivés au terme de leurs périodes de règne. Jésus a chassé (exorcisé) beaucoup de démons de beaucoup de personnes par le pouvoir de Sa Parole et de Son autorité :

« Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; Il chassa aussi beaucoup de démons, et Il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu’ils Le connaissaient » (Marc 1:34 LSG).

« Et Il alla prêcher dans les synagogues, par toute la Galilée, et Il chassa les démons » (Marc 1:39 LSG).

« Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient » (Marc 6:13 LSG).

« Ensuite, Jésus alla de ville en ville et de village en village. Il prêchait et annonçait la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu. Les Douze L’accompagnaient, avec quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits mauvais et de maladies : Marie, dite de Magdala, dont étaient sortis sept démons » (Luc 8:1-2 SG21).

« Le soir venant, on amena auprès de Lui beaucoup de gens qui avaient été possédés par des démons. Et Il chassa les esprits par une parole, et Il guérit tous les malades, afin que puisse s’accomplir ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et Il S’est chargé de nos maladies » (Matthieu 8:16-17 Traduit de la MKJV).

« Et Sa renommée se répandit dans toute la Syrie. Et ils Lui amenèrent tous ceux qui souffraient gravement de divers maux et tourments, ainsi que ceux qui étaient possédés par des démons, et ceux qui étaient épileptiques et les paralytiques. Et Il les guérit » (Matthieu 4:24 Traduit de la MKJV).

Par ce dernier passage, on pourrait facilement argumenter qu’il y a une différence entre la possession démoniaque et la maladie mentale, le mal auquel Matthieu fait référence par le terme « épileptique » (N.D.T : le mot anglais employé dans le document original et le verset de Matthieu est « moonstruck », qui serait « frappé par la lune » s’il était traduit de façon littérale.) (un autre terme est « lunatique », du latin « lunaticus », signifiant « de la lune ») et il peut y avoir une différence. Cependant, voici d’autres exemples dans les Évangiles de ce que les gens appelleraient aujourd’hui une maladie mentale :

Marc 5:1-15 LSG
(1) Ils arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens.
(2) Aussitôt que Jésus fut hors de la barque, il vint au-devant de Lui un homme, sortant des sépulcres, et possédé d’un esprit impur.
(3) Cet homme avait sa demeure dans les sépulcres, et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne.
(4) Car souvent il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne n’avait la force de le dompter.
(5) Il était sans cesse, nuit et jour, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant, et se meurtrissant avec des pierres.
(6) Ayant vu Jésus de loin, il accourut, se prosterna devant Lui,
(7) et s’écria d’une voix forte: Qu’y a-t-il entre moi et Toi, Jésus, Fils du Dieu Très Haut ? Je T’en conjure au Nom de Dieu, ne me tourmente pas.
(8) Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur !
(9) Et, Il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, Lui répondit-il, car nous sommes plusieurs.
(10) Et il Le priait instamment de ne pas les envoyer hors du pays.
(11) Il y avait là, vers la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient.
(12) Et tous les démons Le prièrent, disant : Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux.
(13) Il le leur permit aussitôt. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer.
(14) Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes. Les gens allèrent voir ce qui était arrivé.
(15) Ils vinrent auprès de Jésus, et ils virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion, assis, vêtu, et dans son bon sens ; et ils furent saisis de frayeur.

Cet homme naurait-il pas été plus probablement considéré aujourd’hui comme ayant perdu la tête plutôt que possédé par un démon ? Voici un autre exemple :

Matthieu 17:14-21 LSG
(14) Lorsqu’ils furent arrivés près de la foule, un homme vint se jeter à genoux devant Jésus, et dit :
(15) Seigneur, aie pitié de mon fils, qui est lunatique, et qui souffre cruellement ; il tombe souvent dans le feu, et souvent dans l’eau.
(16) Je l’ai amené à Tes disciples, et ils n’ont pas pu le guérir.
(17) Génération incrédule et perverse, répondit Jésus, jusquà quand serai-Je avec vous ? Jusquà quand vous supporterai-Je ? Amenez-le-Moi ici.
(18) Jésus parla sévèrement au démon, qui sortit de lui, et l’enfant fut guéri à l’heure même.
(19) Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et Lui dirent en particulier : Pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon ?
(20) C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible.
(21) Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.

Certains pourraient appeler cela de la folie, le père de l’enfant a appelé cela du lunatisme, mais Jésus et Ses disciples l’ont vu pour ce que c’était – une possession démoniaque. Ils comprirent que l’esprit tourmentait le garçon, causant un comportement bizarre, destructeur, et il devait être chassé de lui.

Les apôtres Paul et Silas rencontrèrent une femme possédée d’un démon qui les dérangea pendant des jours avec des paroles qui pourraient sembler agréables, flatteuses, et même pieuses. Voici comment Paul a finalement résolu le problème :

Actes 16:16-18 SG21
(16) Alors que nous nous rendions au lieu de prière, une jeune esclave qui avait un esprit de divination est venue à notre rencontre. Par ses prédictions, elle procurait un grand profit à ses maîtres.
(17)  Elle s’est mise à nous suivre, Paul et nous, en criant: « Ces hommes sont les serviteurs du Dieu Très-Haut et ils nous annoncent le chemin du salut. »
(18) Elle a fait cela pendant plusieurs jours. Paul, agacé, s’est retourné et a dit à l’esprit : « Je t’ordonne, au nom de Jésus-Christ, de sortir d’elle. » Il est sorti au moment même.

Ses maîtres étaient outragés car les apôtres avaient soudainement neutralisé leur revenu lucratif. Les gens ne réalisaient pas qu’ils coopéraient et avaient affaire à des démons (un esprit de divination), et ils s’en fichaient ; ils voulaient juste leur argent.

Actes 16:19-24 Traduit de la MKJV
(19) Et quand ses maîtres virent que l’espoir de leur gain était parti, ayant saisi Paul et Silas, ils les traînèrent sur le marché devant les dirigeants.
(20) Et les amenant près des juges, ils dirent, « Ces hommes, étant juifs, troublent extrêmement notre ville.
(21) Et ils enseignent des coutumes qui ne sont pas légitimes de recevoir ou de garder, étant romains. »
(22) Et la foule se souleva contre eux. Et arrachant leurs vêtements, les juges ordonnèrent qu’ils soient fouettés.
(23) Et après leur avoir infligé de nombreux coups, ils les jetèrent en prison, en recommandant au geôlier de les garder sûrement ;
(24) qui, ayant reçu une telle commande, les poussa dans la prison intérieure et leur serra les pieds dans des ceps.

Les citoyens du monde haïront ceux qui viennent contre Satan, le prince de ce monde, au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Vous pouvez compter dessus.

N’est-il pas étrange que beaucoup de malades mentaux sont religieux et ont des expériences de « Jésus » ? Ce n’est pas parce que leurs cerveaux ne fonctionnent pas ou parce qu’ils ont été endoctrinés dans le christianisme. C’est parce qu’ils sont possédés par des démons. Et les esprits connaissent Jésus-Christ en tant que Fils de Dieu alors que peu de gens le savent :

Luc 4:33-37 Traduit de la MKJV
(33) Et dans la synagogue il y avait un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui s’écria d’une voix forte :
(34) disant, « Laisse-nous tranquilles ! Qu’y a-t-il entre nous et Toi, Jésus de Nazareth ? Es-Tu venu pour nous perdre ? Je sais qui Tu es : le Saint de Dieu. »
(35) Jésus le menaça, disant : « Tais-toi, et sors de cet homme. Et quand le démon l’eut jeté au milieu de l’assemblée, il sortit de lui, sans lui faire aucun mal.
(36) Et ils furent tous saisis de stupeur, et ils se disaient les uns aux autres : « Quelle est cette Parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! »
(37) Et Sa renommée Se répandit dans tous les lieux d’alentour.

Les démons appartiennent au monde spirituel, et ils voient et connaissent des choses que les gens de la terre ne savent pas. Néanmoins, étant mauvais, les esprits pervertissent et déforment la réalité. Ils sont des menteurs, des trompeurs destructifs. Après tout, ils servent leur maître Satan, qui est un menteur et un meurtrier depuis le commencement dans l’Eden (Genèse 3:1 ; voir aussi L’origine et l’identité de Satan *seulement disponible en anglais).

Est-il étonnant que les praticiens athées des sciences mentales confondent le faux avec le vrai, et viennent à soupçonner, sinon à conclure, que les croyants normaux en Christ sont mentalement dérangés ? Allons un peu plus loin. Beaucoup de ces praticiens peuvent bien avoir des démons, aussi, et s’opposeront au travail de Dieu et de Ses serviteurs.

(J’écris ce papier car poussé par les circonstances présentes en Septembre/Octobre 2015 dans lesquelles nous sommes opposés par un psychologue qui ne croit en rien du Royaume de Dieu et de Jésus-Christ, et n’y comprend rien.)

Les hommes parlent de schizophrénie, de personnalités divisées et multiples. Celles-ci sont invariablement des manifestations d’esprits mauvais, souvent plusieurs, habitant dans une personne. Chose intéressante, par la médication du vaisseau, le pouvoir démoniaque peut être minimisé ; toutefois, le problème n’est jamais résolu. Les esprits mauvais continuent à résider et à avoir le pouvoir sur leur hôte.

Là où l’on voit quelqu’un passer d’un type de personne à un autre, ce sont presque toujours des démons qui sont à l’œuvre. Les esprits mauvais ont aussi des noms, des noms étranges, comme Légion, comme indiqué dans les Evangiles. Ils s’identifient souvent par les noms des désirs, des péchés, des substances addictives, des activités, et des dieux auxquels les victimes possédées se sont volontairement livrées. Par exemples, les gens peuvent avoir des démons se nommant alcool, vol, peur, suicide, et toute autre chose imaginable.

Par l’autorité du Seigneur Jésus-Christ, un croyant peut forcer les esprits mauvais à s’identifier ; les démons – les esprits impurs – n’ont pas d’autre choix que de répondre honnêtement car ils sont tous soumis au Nom du Seigneur Jésus-Christ, ils doivent obéir. Et si le vaisseau est repentant, ces esprits mauvais doivent partir quand on leur commande de le faire. La personne possédée peut avoir besoin de confesser ses péchés et de renoncer aux démons afin d’en être libérée ; pas toujours.

Les esprits mauvais savent aussi comment tromper, afin de pouvoir rester dans leur « maison », de peur que quelqu’un avec le pouvoir du Seigneur Jésus-Christ les chasse par la prière et le pouvoir de Sa Parole, et peut-être en jeûnant dans des situations plus difficiles.

Est-ce que quiconque peut traiter avec les esprits mauvais/démons s’ils utilisent le Nom de Jésus ? Voici ce que les démons disent à propos de cela :

Actes 19:13-17 LSG
(13) Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Jésus, en disant : Nous vous conjurons par Jésus que Paul prêche !
(14) Ceux qui faisaient cela étaient sept fils de Scéva, un Juif, l’un des principaux sacrificateurs.
(15) L’esprit malin leur répondit : Je connais Jésus, et je sais qui est Paul ; mais vous, qui êtes-vous ?
(16) Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître d’eux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés.
(17) Cela fut connu de tous les Juifs et de tous les Grecs qui demeuraient à Éphèse, et la crainte s’empara d’eux tous, et le nom du Seigneur Jésus était glorifié.

Non, les démons peuvent seulement être vaincus par les saints, par les disciples de Jésus-Christ, en qui réside le pouvoir du Saint-Esprit. Il n’y a pas d’autre remède, excepté peut-être la repentance du péché, ce qui est aussi le travail du Saint-Esprit dans celui qui est délivré.

J’ai été témoin à de nombreuses occasions où des chrétiens nominaux, en général des soi-disant ministres ou prêtres, essayent et présument chasser des démons et sont trompés en pensant qu’ils réussissent. Les démons sont vraiment trompeurs et feront tout en leur pouvoir pour rester dans leurs résidences. Car la plupart de ces ministres ne sont pas des croyants authentiques (et aucuns prêtres ne le sont), ils échouent dans leurs tentatives, utilisant la Bible et n’importe quoi d’autre (des croix ou des crucifix pour les prêtres), et sont trompés en pensant avoir réussi.

Pendant ce temps la victime, le pécheur, reste liée par les démons comme avant et parfois finit même pire.

Pourquoi pire ? Parce que certains de ces ministres agissant comme des exorcistes ont aussi des démons qui sont passés à ceux auxquels ils imposent les mains pour la délivrance. Et parce que ces « délivreurs » vivent souvent eux-mêmes dans le péché, ils sont enclins à recevoir les démons de ceux pour qui ils prient.

Paul a averti Timothée : « N’impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe pas aux péchés d’autrui ; toi-même, conserve-toi pur » (1 Timothée 5:22 LSG).

Prenez garde d’imposer les mains à quelqu’un sans la direction de Dieu, et méfiez-vous des hommes et des femmes vous imposant les mains pour une prière pour une raison quelconque – une délivrance, une guérison, une onction, ou n’importe quoi d’autre. Vous pourriez devenir la victime d’une « maladie mentale ».

Si celui qui est habité par un esprit malin est capable de se repentir du péché, lesquels péché ou péchés ont amené un démon à entrer dans cette personne, il peut arriver que Dieu la libère automatiquement du pouvoir du démon. La confession et la repentance sont souvent la clé à la délivrance, et peuvent ne pas nécessiter la prière. Il en est seulement ainsi, toutefois, si le pécheur a assez souffert et que le temps de libération soit venu. C’est un peu la même chose que quand quelqu’un a commis un crime, a été arrêté et incarcéré, et a purgé toute sa peine :

Si quelqu’un intente une poursuite contre toi et te poursuive en justice, règle le conflit tant qu’il est temps, avant d’arriver au tribunal. Une fois que tu es là, tu seras remis au juge, qui te remettra à la police, et tu seras mis en prison. Là tu resteras, Je te le dis, jusqu’à ce que tu paies le dernier centime de ton amende” (Matthieu 5:25-26 Traduit de la GNB).

Est-ce que la « maladie mentale » ou la possession démoniaque est héréditaire ? Oui, elle l’est. Les démons peuvent être reçus des parents et même transmis par les ancêtres. Les démons peuvent venir du ventre de la mère ou des reins du père. La Loi dit:

Deutéronome 5:6-10 SG21
(6) Je suis l’ETERNEL, ton Dieu, Qui t’ai fait sortir d’Egypte, de la maison d’esclavage.
(7) Tu n’auras pas d’autres dieux devant Moi.
(8) Tu ne te feras pas de sculpture sacrée ni aucune représentation de ce qui est en haut dans le ciel, en bas sur la terre et dans l’eau plus bas que la terre.
(9) Tu ne te prosterneras pas devant ces choses et tu ne les serviras pas, car Moi, l’ETERNEL, ton Dieu, Je suis un Dieu jaloux. Je
punis la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui Me détestent,
(10) et J’agis avec bonté jusqu’à 1000 générations envers ceux qui M’aiment
et qui respectent Mes commandements.

La Bible ne dit presque rien de la maladie mentale, mais parle plus de possession démoniaque. Est-ce que vous réalisez combien peu la plupart des églises chrétiennes nominales et les autres religions parlent de démons par rapport à combien de démons sont mentionnés dans les Écritures, particulièrement dans le Nouveau Testament ? Il y a au moins une raison importante à cela : les gens dans ces églises ne croient pas, en dépit de leur profession de foi en Christ.

Par quelques exemples donnés ici, vous pouvez voir comment l’homme appellerait une possession démoniaque de la « folie ».

J’ai eu affaire à des comportements bizarres et à des habitudes de dépendance chez quelques personnes que des gens préoccupés à leur sujet auraient référées à un médecin, un psychiatre, un psychologue, un hypnotiseur ou un autre praticien à des fins de traitement. En chassant les démons hors d’elles, elles se rétablirent mentalement, reprirent le contrôle, et allaient bien, à moins qu’elles ne soient à nouveau prises au piège du péché, auquel cas les choses deviendraient pires pour elles qu’auparavant :

Luc 11:24-26 SG21
(24) Lorsqu’un esprit impur est sorti d’un homme, il va dans des endroits arides pour chercher du repos. Comme il n’en trouve pas, il dit : « Je retournerai dans ma maison, d’où je suis sorti. »
(25) A son arrivée, il la trouve balayée et bien rangée.
(26) Alors il s’en va prendre sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils entrent dans la maison, s’y installent, et la dernière condition de cet homme est pire que la première.

Ce n’est pas une situation dans laquelle il faut être, assurément. Plus la fosse que l’on creuse est profonde, plus il est difficile d’en sortir.

Galates 6:7-9 SG21
(7) Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi.
(8) Celui qui sème pour satisfaire sa nature propre récoltera d’elle la ruine, mais celui qui sème pour l’Esprit récoltera de l’Esprit la vie éternelle.
(9) Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas.

Je ne doute pas que la plupart des gens dans les asiles sont démoniquement troublés. Je ne doute pas non plus qu’il y a plus de gens avec que sans démons dans ce que l’on pourrait nommer « la société normale ». Après tout, ceux du monde et sans Christ sont captifs du prince de ce monde, qui fait presque tout ce qu’il lui plaît avec eux, ayant le droit de le faire à cause de leur péché, de leur incroyance, de leur idolâtrie, de leur fornication et de leur rébellion envers Dieu.

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui » (Jean 3:36 SG21).

Victor Hafichuk

Quelques expériences avec des démons racontées dans la Théo-autobiographie de Victor :

Des démons tourmentent Archie

Délivrance pour Archie

Les Hlewka triomphent

Esprits de nicotine et de gloutonnerie

Des anges noirs au-dessus de la maison des Harris [lisez aussi les deux parties suivantes]

Leave a Reply