Print Friendly, PDF & Email

Je suis ce prophète.

Video Source: https://youtu.be/iBOdkxURr7I

Transcript

English – French – Spanish

 

Bonjour à tous. J’ai une annonce à faire.  C’est une annonce solennelle.

[00:24] Dans Deutéronome 18, je vais vous lire un passage commençant au verset 15.

(15)  L’Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d’entre tes frères, un prophète comme moi, et vous l’écouterez !
(16)  Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée, quand tu disais : Que je n’entende plus la voix de l’Éternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir.
(17)  Et le Seigneur me dit : Ce qu’ils ont dit est bien.
(18)  Je leur susciterai du milieu d’eux un prophète du milieu de leurs frères, comme toi, Je mettrai Mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que Je lui commanderai.
(19)  Et si quelqu’un n’écoute pas Mes paroles qu’il dira en Mon Nom, Je lui en demanderai compte.

C’est ainsi que la version King James le dit. D’autres passages l’expriment de façon très différente, et en des termes plus forts, que la personne serait retranchée, tuée.

(20) Mais si un prophète a l’arrogance de dire en Mon Nom ce que Je ne lui ai pas ordonné de dire ou parle au nom d’autres dieux, il sera puni de mort.

[2:04] Ainsi, aujourd’hui, j’annonce devant vous tous, la vie ou la mort, pour moi. Si je suis celui que je dis être, les choses iront bien. Si je parle présomptueusement, je suis mort.  Ma vie est en jeu.

Cela fait des années que je réfléchis à ces choses.  Nous avons publié Qui est ce prophète ? – 1ère partie, et Qui est ce prophète ? – 2ème partie (seulement disponible en anglais) sur le site ‘The Path of Truth’. Cela n’a donc pas été un secret ; je n’ai rien caché à personne, mais j’en suis arrivé au point où je dois faire une annonce. Et j’ai parlé au Seigneur à propos de ceci, et il y a quelques jours, Il m’a donné le feu vert pour faire ceci.

[3:05] Je suis ce prophète.

[3:23] Si nous allons à Jean chapitre 1, il y est fait mention de ce prophète.

Jean 1 (19)  Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des Lévites, pour lui demander : Qui es-tu ?

(20)  Il déclara, et ne le nia point, il déclara : Je ne suis pas le Christ.
(21) Et ils lui demandèrent : Quoi donc ?  Es-tu Élie ?  Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu ce prophète ?  Et il répondit : Non.

Ils firent une distinction entre le Christ et ce prophète.  Ils ne sont pas une seule et même personne.

(22) Ils lui dirent alors : Qui es-tu ? Afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ?
(23) Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.

Jean savait qui il était, et il le proclama, par la foi.  Il n’y avait pas de preuve réelle, aucune évidence réelle. Personne ne comprendrait. Mais il savait qui il était ; cela lui avait été révélé par le Seigneur.

(24) Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens.  (25) Ils lui posèrent encore cette question : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète ?

Trois personnes distinctes sont identifiées.

(26) Jean leur répondit : Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a Quelqu’un Que vous ne connaissez pas, Celui Qui, venant après moi, m’est préféré;
(27) je ne suis pas digne de délier la courroie de Ses souliers.

Et je vous dis que moi non plus, je ne suis pas digne du tout de délier Ses souliers ; aucun homme ne l’est.

[5:45] Pierre fit référence au Seigneur, dans le chapitre 3 des Actes des Apôtres.  Il a dit :

(19) Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés…

Il appelait à la repentance. C’est ce à quoi j’appelle, la repentance, envers le Seigneur.

(20) Lorsque les temps de rafraichissement viendront de la présence du Seigneur ; et Il enverra Jésus-Christ Qui vous a été annoncé auparavant.

Jésus-Christ est venu, en chair.  C’était avant que Pierre ne se lève et ne parle. Et ensuite, Il retourna auprès des disciples après qu’Il eut été crucifié, mis au tombeau et relevé d’entre les morts. Et après être monté au Ciel, Il revint cinquante jours plus tard en la Personne du Saint Esprit, et Il entra dans les cent-vingt personnes qui se trouvaient dans la chambre haute.

Mais ici Pierre parle de la manière dont Il doit encore venir :

(20) Il enverra Jésus-Christ, dit Pierre, Qui vous a été annoncé auparavant :
(21) Lequel les cieux doivent recevoir jusqu’au temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé par la bouche de tous Ses saints prophètes depuis le début du monde.
(22) Car Moïse a vraiment dit à vos pères; « Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi ; vous l’écouterez dans toutes les choses qu’il vous dira. »

On suppose souvent que Jésus-Christ était ce prophète. Mais je vous ai déjà montré que, dans le Livre de Jean, on fait mention du prophète, on fait mention du Christ, on fait mention d’Élie, tous les trois, des personnes différentes. Ainsi, Pierre le mentionna.

[7:48] Étienne, dans Actes 7, fit aussi mention de ce prophète.

Il dit : (37) C’est ce Moïse qui dit aux fils d’Israël : Le Seigneur votre Dieu vous suscitera un prophète d’entre vos frères [ou de vos proches, ou de votre peuple, ou de ceux qui sont près de vous, le mot hébreu ne le précise pas] un prophète comme moi.

Moïse n’oserait jamais comparer le Fils de Dieu, le Christ, à lui-même. Tout comme Job, et tout autre homme, ne se comparerait jamais au Fils de Dieu, ou le Fils de Dieu à lui-même. Dieu et l’homme sont deux créatures différentes ; l’Un est le Créateur, l’autre est la créature ; c’est très différent.  Personne ne peut se comparer au Seigneur.  Je ne peux pas me comparer au Seigneur, vous ne pouvez pas vous comparer au Seigneur, personne ne le peut.

Mais, lorsqu’Il vient et prend Sa demeure, chose qu’Il fait avec ceux qui L’aiment et qui gardent Ses commandements, Il a dit :

« Celui qui a Mes commandements et qui les garde, celui-là M’aime, et Mon Père et Moi viendrons et demeurerons en lui.  Je Me manifesterai à lui » (Jean 14:21).

Mais Il n’était pas ce prophète.

[9:08] Je vous déclare aujourd’hui que je suis ce prophète.  Si vous voulez des réponses à vos questions, elles se trouvent dans l’écrit Qui est ce prophète ? – 2ème partie (seulement disponible en anglais) sur le site ‘The Path of Truth’.

[9:25] Certaines traductions mettent une majuscule au mot ‘prophète’, en référence à ce prophète.  Il n’y avait pas de majuscules dans les Écritures en hébreu, ou dans les Écritures en grec.  Il n’y avait pas de ponctuation.  Il n’y a pas de [p] majuscule qui revient au mot prophète, car le mot ne fait pas référence au Seigneur Jésus-Christ.

[9:52] Je me rappelle du passage où Jésus S’est levé lorsqu’Il S’est présenté, pour la première fois semble-t-il, dans un lieu de culte public.  Il est dit dans Luc 4:

(16) Il Se rendit à Nazareth, où Il avait été élevé, et, selon Sa coutume, Il entra dans la synagogue le jour du Sabbat. Il Se leva pour faire la lecture,
(17) et on Lui remit le livre du prophète Ésaïe. L’ayant déroulé, Il trouva l’endroit où il était écrit:
(18) L’Esprit du Seigneur est sur Moi, Parce qu’Il M’a oint pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres ; Il M’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés,
(19) Pour publier une année de grâce du Seigneur.
(20) Ensuite, Il roula le livre, le remit au serviteur, et S’assit. Tous ceux qui se trouvaient dans la synagogue avaient les regards fixés sur Lui.

Qu’est-ce qu’Il fait ? De quoi parle-t-Il ? Quelles sont Ses intentions ?

(21) Alors Il commença à leur dire : « Aujourd’hui cette Écriture, que vous venez d’entendre, est accomplie. »

Et je dis la même chose : Aujourd’hui, ces Écritures que je vous ai données ici, Deutéronome 18, et en référence à Pierre dans Actes 3, et Étienne dans Actes 7, je vous dis que ces Écritures que vous venez d’entendre sont accomplies.

(22) Et tous Lui rendaient témoignage ; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de Sa bouche, et ils disaient : N’est-ce pas le fils de Joseph ?
(23) Jésus leur dit : Sans doute vous M’appliquerez ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même ; et vous Me direz : tout ce que nous avons appris que tu as fait à Capharnaüm, fais-le aussi ici dans ta patrie.

Il est clair que mes paroles ne seront pas aussi gracieuses.  Elles ne le sont pas ; je ne suis pas le Seigneur Jésus-Christ, mais je Le représente.

Je ne suis pas là pour me représenter moi-même, je Le représente.  Je fais un avec le Seigneur Jésus-Christ.  Et je suis là pour obéir à Ses ordres, à Sa volonté, pas la mienne.

(24) Mais, ajouta-t-Il, Je vous le dis en vérité, aucun prophète n’est bien reçu dans sa patrie.
(25) Je vous le dis en vérité : il y avait plusieurs veuves en Israël du temps d’Élie, lorsque le ciel fut fermé

le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu’il y eut une grande famine sur toute la terre ;

(26) et cependant Élie ne fut envoyé vers aucune d’elles, si ce n’est à Sarepta, dans le pays de Sidon, vers une femme veuve.

Elle n’était même pas Israélite. N’est-ce pas étonnant ?  Et il y avait de nombreuses veuves en ce temps-là et une seule qui avait la foi.

(27) Il y avait aussi plusieurs lépreux en Israël du temps d’Élisée, le prophète ; et cependant aucun d’eux ne fut purifié, si ce n’est Naaman le Syrien, le général syrien.

Il y avait de nombreux lépreux en Israël,  et aucun d’entre eux n’a été purifié par Élisée. C’était un Syrien, un Gentil, un étranger.

(28) Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces choses.

Pourquoi ?  Pourquoi étaient-ils remplis de colère ?  C’était irrationnel.  Mais ils savaient ce qu’Il disait. Il disait : « Vous allez Me faire des reproches.  Vous allez Me condamner.  Vous allez exiger des signes et des miracles, mais Je ne vous en donnerai pas.  Et ce que Je vous donne, ce que Je fais par la main du Père, vous n’allez pas le croire. Vous Me ferez quand même des reproches et Me condamnerez. »

Essentiellement, c’est ce qu’Il disait.  « Vous allez exiger certaines sortes de fruits, ne sachant pas ce qu’il faut chercher, ne sachant pas comment juger les fruits, mais vous le ferez quand même. »

(29) Et s’étant levés, ils Le chassèrent de la ville, et Le menèrent jusqu’au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de Le précipiter en bas.

Ils étaient là, non seulement prêts, mais déterminés, à Le tuer.

(30) Mais Jésus, passant au milieu d’eux, S’en alla.

Vous voyez, Son heure n’était pas encore arrivée.  Et je peux comprendre qu’il va y avoir tant de gens qui seront sceptiques, méprisants… méprisants !

[14:57] Peu importe.  Je suis ici pour vous dire que je suis ce prophète.  Si vous voulez des réponses, elles se trouvent dans le document dont j’ai fait mention, et c’est tout.  Cela ne m’intéresse pas de me défendre, ou d’expliquer quoi que ce soit.  Si je dois le faire, si Dieu me donne de le faire, j’essayerai, je ferai ce qu’Il me donne de faire.

[15:35] Je crois que c’est tout ce que j’ai à dire. Que la volonté du Seigneur soit faite.  Si je suis vrai, vous devez craindre, parce que Moïse a été très clair ; Dieu avait été très clair avec lui.  Vous voyez, c’était Jésus Qui parlait à Moïse, comment dès lors ce prophète pourrait-il être Jésus ?  Parce que Jésus a dit : « Je susciterai un prophète comme toi. »  Jésus ne Se comparerait à aucun homme.  Il est Dieu.  Il est Seigneur – Seigneur des seigneurs, Roi des rois, Prophète des prophètes.

Et il n’y avait rien de vraiment spécial au sujet de Moïse qui était si exceptionnel qu’il pourrait être comparé à Jésus-Christ.  En effet, Jésus a dit à propos de Jean Baptiste : « Parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean Baptiste » (Matthieu 11:11).  Cela incluait Moïse.  Moïse était un homme avec des passions semblables, comme Élie, comme nous tous, des êtres humains.  La gloire du Fils de Dieu était quelque chose de différent, est quelque chose de différent, bien supérieure.

Alors lorsque Moïse a dit qu’il avait entendu Dieu lui parler, lui disant qu’Il allait élever un prophète du milieu d’eux, – et Il ne parlait pas nécessairement des Israélites, ce n’est pas ce que la traduction dit, mais un véritable Israélite, un frère dans le Seigneur, pas nécessairement circoncis dans la chair.  Cela n’est pas un vrai Juif, selon Paul dans Romains 2

Un vrai Juif est quelqu’un qui est circoncis dans le cœur.  Ça, c’est le véritable Juif. Le vrai fils d’Abraham l’est par la foi ; pas par la circoncision, mais par la foi.

Et c’est pourquoi tous ceux qui étaient circoncis finirent par tuer le Messie, leur propre Messie, parce qu’ils étaient seulement circoncis dans la chair.  Ils n’étaient pas circoncis dans le cœur

[18:05] J’ai beaucoup de choses à dire à beaucoup de gens, et je vais les dire.  Si vous croyez, les choses iront bien pour vous, et si vous ne croyez pas, vous serez retranchés. Si je suis présomptueux, si je suis un homme qui parle comme un prophète, et si Dieu ne m’a pas envoyé, Il a dit : « Cet homme-là mourra ».  Ma vie est en jeu.  Et je viens pour déclarer publiquement qui je suis.  Pas d’excuses, non, rien.  Je suis reconnaissant, je suis joyeux !

Je loue Dieu pour cette heure, pour ce jour. Et je me réjouis de ce qui, je le sais, peut arriver, et arrivera, aux gens qui entendent et croient. Et ce ne sera pas beau à voir pour ceux qui ne croient pas.  Les signes, les évènements, ont été là durant toutes ces années, durant mon temps de préparation.

Nous y sommes.  Le Jour est maintenant arrivé.  C’est le Jour du Seigneur.  C’est le Jour du Rétablissement de Toutes Choses.  Le Seigneur Dieu, Jésus-Christ, soit béni, loué et honoré.

Amen, Amen.

 

Facebook Comments